Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : la miss crée la polémique en portant des gants pour nourrir des orphelins noirs

Afrique du Sud : la miss crée la polémique en portant des gants pour nourrir des orphelins noirs

Afrique du Sud

Début juillet, Demi-Leigh Nel-Peters, la Miss nationale de l’Afrique du Sud poste une vidéo d’elle dans un orphelinat de Soweto, à Johannesburg. Très vite, la vidéo devient virale sur les réseaux sociaux.

Pas pour l‘événement de bienfaisance dont il était question, mais pour des séquences où la miss sud-africaine est vue avec des gants alors qu’elle donne à manger à des enfants noirs.

Les scandales sur le racisme ayant la peau dure en Afrique du Sud, de nombreux internautes ont accusé de la miss mulâtre d’avoir du dédain pour ces orphelins noirs. Des réactions qui l’ont fait réagir dans une nouvelle vidéo. Elle y a assuré qu’elle et d’autres bénévoles portaient des gants, simplement pour des raisons d’hygiène.

“Nous avons pensé que c‘était la meilleure chose à faire étant donné que nous étions en contact avec la nourriture”.

Des arguments jugés insuffisants par certains internautes qui ont ressorti d’anciennes photos de Nel-Peters préparant de la nourriture lors d’un événement différent, au cours duquel elle épluchait des pommes de terre sans porter de gants.

La question du racisme reste encore très sensible en Afrique du Sud où le règne de la minorité blanche a officiellement pris fin en 1994 avec la chute du régime de l’Apartheid. Début juin, c’est Helen Zille, l’ex-cheffe du principal parti d’opposition Alliance démocratique qui en a fait les frais.

Actuelle Première ministre de la province du Cap occidentale, cette politicienne blanche a été démise de toutes ses fonctions à la tête de l’Alliance démocratique pour des propos controversés sur la colonisation. “Pour ceux qui considèrent que l’héritage du colonialisme est SEULEMENT négatif, pensez à l’indépendance de la justice, au réseau de transports, à l’eau courante, etc”, avait-elle écrit en mars. En dépit de ses excuses, le tweet a soulevé un gros tollé en Afrique du Sud.

Voir plus