Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Cameroun : le PAM met la finance mobile au service des réfugiés centrafricains

Cameroun : le PAM met la finance mobile au service des réfugiés centrafricains

Cameroun

Comment conserver un pouvoir d’achat lorsqu’on a tout perdu et qu’on se trouve être un réfugié ? Le Programme alimentaire mondial expérimente le système Cash Based Transfer avec les réfugiés centrafricains au Cameroun.

Le principe en est simple : le PAM attribue une somme par mois et par famille qui permet aux bénéficiaires d’acheter des vivres auprès de commerçants partenaires du projet et de régler ceux-ci par un simple transfert via un téléphone mobile. Les réfugiés sont assistés par les agents du PAM.

« On les aide à commander et à choisir leur nourriture, explique Nancy Aba’a, un agent. Ensuite, on calcule le montant que nous transférons ensuite dans le compte du vendeur »..

Le système a suscité un cercle vertueux puisque les familles peuvent acheter des vivres, mais elles peuvent également animer des activités génératrices de revenus.

« Je suis content de ce programme. Ils ont donné des téléphones aux gens. Chaque mois, le PAM y transfère de l’argent et les bénéficiaires viennent et achètent dans ma boutique. Tout le monde est content ».

Les sommes transférées dépendent de la taille de la famille. Les réfugiés ont la possibilité de tout dépenser lors d’un achat unique ou de le faire progressivement. Au Cameroun, 17 % des distribution alimentaires du PAM se font par ce biais.

Au total, 80 000 réfugiés centrafricains se sont d’ores et déjà enregistrés et bénéficient de ce système.

Voir plus