Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : l'ANC encourage le retrait de la CPI

Afrique du Sud : l'ANC encourage le retrait de la CPI

Afrique du Sud

Le Congrès national africain, le parti au pouvoir en Afrique du Sud apportera son soutien pour le retrait de la Cour pénale internationale.

Le gouvernement devrait continuer à étudier les moyens juridiques qui permettront d’assurer le retrait de la CPI , estime l’ANC. Le président sud-africain Jacob Zuma a réitéré la semaine dernière les intentions de Pretoria de se retirer de la CPI, assurant être en train de “modifier les problèmes de procédure”. En février, la justice sud-africaine avait ordonné au gouvernement de revenir sur cette décision, jugeant “inconstitutionnelle et invalide” la lettre de retrait envoyée en octobre à l’ONU.

Cette sortie de l’ANC intervient à quelques heures de la décision très attendue de la CPI concernant la violation ou non des lois internationales par l’Afrique du Sud pour avoir refusé d’arrêter sur son sol en 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour.

Or, selon les avocats de Pretoria, “il n’est et n‘était pas du devoir de l’Afrique du Sud, aux termes du droit international, d’arrêter le chef en exercice d’un État non membre (de la Cour) comme M. Béchir”.

Evoquant son “rôle de pacificateur sur le continent”, le gouvernement sud-africain assure en effet s‘être retrouvé partagé entre le respect des règles de la CPI et celui de sa propre législation qui garantit l’immunité présidentielle.

Selon les experts, cette décision devrait servir à l’avenir de référence pour la coopération entre les Etats et la CPI.Et elle mettra en lumière son incapacité à fonctionner sans le soutien de ses Etats-membres et l’appui du Conseil de sécurité de l’ONU. Car la Cour fondée en 2002 ne dispose pas de force de police propre pour arrêter les suspects qu’elle recherche.

Voir plus