Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sommet de l'Union africaine : Kabila, Mugabe, réformes,... les échos d'Addis-Abeba

Sommet de l'Union africaine : Kabila, Mugabe, réformes,... les échos d'Addis-Abeba

Ethiopie

Le don d’un million de dollars du président zimbabwéen Robert Mugabe, la présence remarquée du chef d’Etat congolais Joseph Kabila… Le sommet de l’Union africaine qui s’est ouvert ce lundi est en pleine gestation.

Robert Mugabe offre 1 million de dollars à l’Union africaine

L’emblématique chef d’Etat zimbabwéen, Robert Mugabe, a été l’une des attractions au premier jour du sommet des chefs d’Etats et chefs de gouvernement africains qui s’est ouvert ce lundi à Addis-Abeba. Le dirigeant a fait don d’un million de dollars à la fondation de l’organisation pour, dit-il, mettre un terme au “syndrome de dépendance aux donateurs”. Ce chèque, remis ce lundi même, a été obtenu grâce à la vente de 300 vaches de son troupeau.

Paul Kagame présente son rapport sur les réformes

Comme annoncé au sommet de l’Union africaine en janvier dernier, le président rwandais Paul Kagame et initiateur de la réforme de l’UA, a présenté son rapport à ses pairs. Il y prévoit une autonomisation de l’organisation et l’impératif que les participants au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement soient des dirigeants, sauf pour des cas d’urgence. Les mesures annoncées couront entre 2017 et 2019.

L’Union africaine officialise son nom de domaine .africa

Annoncé il y a un peu plus de trois mois, le nom de domaine de l’Afrique .africa a été officiellement lancé ce lundi. Lors de l’annonce en mars dernier, l’ancienne présidente de la Commission de l’UA, la Sud-Africaine Nkosazana Ndlamini-Zuma avait estimé que ce nom de domaine permettra aux Africains, notamment les entrepreneurs, d‘être plus visibles sur internet. Mais surtout, d’avoir une Afrique numériquement libre.

La présence de Joseph Kabila ne passe pas inaperçue

Joseph Kabila, le chef de l’Etat congolais, est bel et bien au sommet de l’Union africaine. “Malade” lors des célébrations de l’indépendance de son pays le 30 juin, Joseph est arrivé à Addis-Abeba le dimanche. Une présence qui suscite des murmures d’autant que le président de la RDC s‘était quelque peu désintéressé de ce rendez-vous annuel. Selon plusieurs médias, il serait à la recherche de soutien.

Des poids lourds au banc des absents

Muhammadu Buhari, Abdel Fattah al-Sissi, Jacob Zuma, Omar el-Béchir. Tous ces chefs d’Etat africains n’ont pas effectué le déplacement en Ethiopie. Si le premier est toujours à Londres pour des raisons médicales, les trois autres sont, semble-t-il occupé à leurs affaires intérieures.

Jacob Zuma doit assister à une conférence cruciale de son parti l’ANC, secoué par des tensions intestines. Abdel Fattah al-Sissi s’est, lui, rendu en Hongrie pour une visite officielle. Quant à Omar el-Béchir, habitué de ce sommet, il s’est fait représenter par son numéro 2, Hassabo Mohamed Abdul-Rahman.

Eduardo dos Santos de l’Angola, Macky Sall du Sénégal, Pierre Nkurunziza du Burundi ou encore Paul Biya du Cameroun ne sont pas également à Addis-Abeba.

Une minute de silence pour l’ancien président botswanais Ketumile Masire

Les participants du sommet ont observé une minute de silence à l’endroit de l’ancien président du Botswana, Ketumile Masire, décédé fin juin à l‘âge de 91 ans.

Le nouveau patron de l’OMS félicité par l’Union africaine

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le nouveau directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reçu les félicitations de vive voix de l’Union africaine. Lors de sa prise de parole, le président de la Commission a salué la victoire de l’Ethiopien, pour lequel toute l’Afrique s‘était mobilisée lors de l‘élection en mai dernier.

L’IGAD demande l’envoi de troupes à la frontière entre l’Erythrée et Djibouti

Le différend frontalier entre l’Erythrée et Djibouti inquiète l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Dimanche, elle a appelé l’Union africaine à déployer des troupes de maintien de la paix le long de la frontière de ces deux pays.

Consensus entre le Maroc et la République arabe sahraouie

Le Nigeria est parvenu à trouver un accord pour désamorcer les tensions entre le Maroc et la République arabe sahraouie nées d’un rapport du Comité des représentants permanents (COREP) qui faisait cas de l’envoi d’une “mission d’évaluation des droits de l’Homme dans les territoires occupés de la RASD”.

Le Maroc qui exigeait l’amendement pour la suppression de cette clause, en a obtenu l’amendement. Toutefois, la mission d‘évalutaion des droits de l’homme en République arabe sahraouie a été maintenue.

Voir plus