Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : peur et crainte après les attaques de Maiduguri

Nigeria : peur et crainte après les attaques de Maiduguri

Nigéria

La ville de Maiduguri au Nigeria est dans la peur, après une série d’attaques menées par les insurgés de Boko Haram mercredi dernier. Maiduguri est au centre de la lutte de huit ans contre Boko Haram, qui tente d’installer un califat islamique au nord-est.

Des attaques qui ont fait plus de 20 000 morts et 2,7 millions de déplacés depuis 2009, dans ce qui constitue l’une des plus grandes urgences humanitaires au monde.

Les populations revivent ces assauts, des plus sanglants de l’histoire des fondamentalistes islamistes.

“Nous avons pensé que Boko Haram avait réduit ses actions, mais nous ne savions pas qu’ils étaient encore là et nous étions comme … Ils ont pris tout le monde par surprise”. Raconte John Abana, résident de Maiduguri.

“Je suis sorti pour faire des courses et quand je rentrais du marché, je ne pouvais même pas entrer dans ma maison parce que ma famille avait commencé à fuir. Je les ai rencontrés sur la route, alors j’ai moi-même commencé à courir parce que Boko Haram avait repris et brûlait Maisons.’‘ Ajoute Dolo Bukar, également résident de Maiduguri.

Selon les agents humanitaires et les témoins, ces raids se sont caractérisés par des explosions et des tirs à l’arme lourde pendant au moins 45 minutes, dans la banlieue sud-est et sud-ouest de la ville.

Ils sont intervenus à la veille d’une visite du président par intérim, Yemi Osinbajo, aux déplacés de Maiduguri.

‘‘Je salue votre fermeté, vos sacrifices, votre courage dans les circonstances les plus difficiles. Leur bravoure et leur attitude ont brisé cette insurrection vicieuse et par la grâce de Dieu, dans un avenir très proche, nous éliminerons cette menace une fois pour toutes”. A déclaré le Vice-président.

Malgré le succès de l’armée dans la libération des villes, une grande partie de Borno reste inaccessible, ce qui entrave les efforts visant à fournir une aide alimentaire à près de 1,5 million de personnes qui seraient au bord de la famine, selon le programme alimentaire gouvernemental lancé par Yemi Osinbajo.

Un responsable des Nations Unies a déclaré mercredi que le Programme alimentaire mondial (PAM) avait dû réduire les plans d’alimentation d’urgence de 400 000 personnes dans la région en raison des déficits de financement.

Voir plus