Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : célébrités et politiques s'organisent pour payer la caution du maire de Dakar

Sénégal : célébrités et politiques s'organisent pour payer la caution du maire de Dakar

Sénégal

Voici maintenant trois mois que Khalifa Sall, le maire de Dakar est écroué pour une affaire de détournement de deniers publics. Selon son entourage, le premier magistrat de la capitale sénégalaise a toujours refusé que sa caution soit payée, car pouvant être considéré comme un aveu de culpabilité.

En effet, pour l’accusé, son procès est un procès politique qui lui a été flanqué en raison de ses ambitions politiques.

Mais, ses proches et admirateurs ont décidé d’outrepasser cette consigne. Mercredi, une note a été distribuée à la presse dans laquelle un collectif composé de célébrités, hommes politiques et membres de la société civile, appellent à une collecte devant rassembler 1,8 milliard de francs CFA représentant la somme que le maire et ses coaccusés sont accusés d’avoir détournée entre 2011 et 2015.

Cette initiative citoyenne conçue et préparée indépendamment du maire de Dakar, ne saurait être considérée comme une acceptation du délit de détournement de deniers publics.

“1,8 milliard (de francs CFA), effectivement, c’est une grande somme. Mais si tout le monde se mobilise, nous allons arriver à cette somme-là et nous allons libérer Khalifa”, s’est voulu optimiste Ndeye Diouf, membre du cabinet de Khalifa Sall.

“Cette initiative citoyenne conçue et préparée indépendamment du maire de Dakar, ne saurait être considérée comme une acceptation du délit de détournement de deniers publics”, tiennent à préciser les signataires de la note.

Sur la liste des personnes qui se sont d’ores et déjà montrées volontaires, on retrouve le célèbre activiste et rappeur Didier Awadi, la députée Élène Tine, l‘Église catholique ou encore le mouvement des Moustarchidines. Reste toutefois à mettre en place le collectif pour la récolte effective des fonds.

L’opération est d’autant plus urgente que le maire de Dakar a été désigné tête de liste pour les élections législatives de juillet 2017. Pour l’heure, Khalifa Sall mène campagne et gère ses activités municipales depuis sa cellule.

Voir plus