Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : Human Right Watch demande une enquête indépendante sur la mort de 150 personnes

Ouganda : Human Right Watch demande une enquête indépendante sur la mort de 150 personnes

Ouganda

Human Right Watch, l’ONG de défense des droits de l’homme basée aux États-Unis, veut faire la lumière sur la mort de plus de 155 personnes dans des violences entre le gouvernement et une autorité traditionnelle dans le nord de l’Ouganda.

Dans un rapport publié ce mercredi, l’Organisation accuse les forces de sécurité d’avoir fait un usage disproportionné de la force lors des affrontements avec les gardes du monarque qui n‘étaient armés que de machettes ; et demande une enquête indépendante.

“C’est un événement important ce qui s’est passé à Kasese, estime la directrice Afrique de l’Est d’Human Right Watch Maria Burnett. C’est le plus grand nombre de personnes qui aient été tuées lors d’un seul événement depuis l‘époque de la guerre contre la LRA. Cela ne devrait pas être couvert par la politique. Il devrait être question de justice et de responsabilité pour tous ceux qui en ont souffert. Le souci est que le gouvernement a versé des ressources importantes pour enquêter sur des crimes présumés commis par des civils. Comme nous le savons tous, plus de 180 civils ont été accusés d’une série de crimes très graves et sont encore confrontés à ces accusations devant le tribunal, mais ce que nous n’avons pas vu, ce sont des enquêtes sur le meurtre de civils à Kasese.”

Un point de vue que ne partage pas le porte-parole du gouvernement ougandais Ofwono Opondo. Dans un communiqué, il accuse le rapport d’Human Right Watch de partialité. Il insiste sur les morts et les blessés causés par les miliciens.

Dans le contexte ougandais, il y a peu de chances que la demande d’enquête indépendante puisse prospérer ce d’autant plus que le roi de Kasese accusé d‘être à la tête d’un mouvement prônant la création d’une “République du Yiira” et dont l’interpellation avait dégénéré en novembre 2016 a été libéré il y a trois mois.

Voir plus