Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Zone BEAC: baisse des dévises

Zone BEAC: baisse des dévises

Economie

La BEAC , la Banque des États de l’Afrique centrale s’inquiète de la baisse des réserves de change .
Les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale en crise, sont  aujourd’hui confrontés à une baisse drastique de ces réserves de change. Cette baisse imputée aux sorties des capitaux, se situe autour de 55% et se traduit par une diminution de la liquidité dans le système bancaire des pays de la sous-région. Si cette baisse se poursuit et atteint le seuil critique de 20%, Cela pourrait d’après les responsables de la Banque Centrale fragiliser le système monétaire de la sous-région.

Pour Abbas Mahamat Tolli Gouverneur de la BEAC : « La structure de nos économies est telle que nous avons en CEMAC, des économies très ouvertes. Si vous injectez 100 millions de FCFA, 80 millions sortent du système. Cela est dû au fait que nous ne produisons pas beaucoup, nous n’avons pas une économie très diversifiée. On importe quasiment tous les produits viviers, les produits manufacturés et si vous importez beaucoup dans un régime de taux de change fixe, cela peut éventuellement affecter la stabilité de votre monnaie à l’étranger ».
  La dernière session Extraordinaire du Comité de politique monétaire a décidé de
réduire de 20% les objectifs de refinancement Tchad et le Congo les 2 pays les plus affectés ; – l’octroi des aux banques solvables, mais en manque de liquidités à même d’ entrainer un risque financier pour la sous-région  entre autres – l’obligation pour les Etats de la CEMAC de « s’ajuster  et mettre en place des politiques des financements publics soutenables, avoir un niveau d’endettement maitrisé et mener des reformes structurelles pour densifier les bases économiques de façon à importer le moins de choses possible sur la durée et gérer les finances publiques de façon appropriée » 
Le Gouverneur de la BEAC a également annoncé que tous les pays de la sous-région sont actuellement en négociation avancées avec le FMI.

«  Aujourd’hui, je peux dire que tous les pays ont renoué avec le FMI et les discussions sont très avancées. D’ici fin juin-juillet, les programmes seront approuvés par le conseil du FMI et nous attendons si les financements extérieurs qui viendront soutenir la position extérieure  de notre monnaie et soutenir aussi le déficit budgétaire de façon à avoir une conjoncture économique qui est plus agréable avec les projections que nous avons  en 2017. On a espoir que la situation s’améliorera » a souligné le gouverneur de la BEAC.

De la signature des accords avec le FMI, il est attendu des bailleurs de fonds internationaux, des financements dans le cadre  de la mise en œuvre des nouveaux programmes qui permettront aux pays de la CEMAC, de mobiliser des ressources importantes à la consolidation de leur trésorerie. Pour des experts financiers, avant tout  aux  Etats de la sous-région  d’appliquer une rigueur dans la gestion des dépenses publics.