Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les États-Unis apportent leur soutien au gouvernement Sarraj

Les États-Unis apportent leur soutien au gouvernement Sarraj

Libye

Les États-Unis ont promis d’apporter leur soutien au gouvernement libyen d’union nationale.

Celui-ci tente d’asseoir son autorité dans un pays divisé entre factions armées. En visite dans le pays, mardi, l’ambassadeur américain en Libye a salué les efforts déjà fournis par les forces gouvernementales pour déloger l’EI de son bastion à Syrte.

“Au cours de notre réunion, nous avons réitéré le soutien des États-Unis pour une Libye unifiée, sûre et prospère dirigé par un gouvernement qui peut servir le peuple libyen. Nous nous félicitons du dialogue qui a permis la formation d’un gouvernement qui est accepté partout en Libye. Nous nous félicitons des efforts de la Libye à rédiger et ratifier une nouvelle constitution et à organiser des élections générales l’année prochaine. Nous appuierons également le Gouvernement d’entente nationale dans ses décisions difficiles mais nécessaires pour dynamiser l‘économie” Peter Bodde, l’ambassadeur des États-Unis en Libye.

Le Premier ministre Fayez-al-Sarraj a pour sa part salué cette visite de l’envoyé spécial des Etats-Unis et i nsister sur la réouverture de l’ambassade américaine à Tripoli.

“Votre visite, aujourd’hui, est considérée comme un tournant important dans l’avenir de nos relations diplomatiques en faveur de la paix et nous souhaitons que la délégation américaine retourne à Tripoli pour renforcer davantage cette coopération à l’avenir” Fayez Sarraj, Premier ministre du gouvernement d’union nationale.

La Libye qui réclame la levée de l’embargo sur les armes compte deux gouvernements, l’un d’union nationale basé à Tripoli et soutenu par les capitales occidentales et l’autre du maréchal Haftar qui a le soutien de l’Egypte et des Emirats arabes unis. Les deux hommes s‘étaient rencontrés au début du mois, mais; une tuerie dans le sud survenue la semaine dernière a refroidi ce rapprochement.

Reuters

Voir plus