Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Kenya : hausse des recettes de Safaricom pour le 1er trimestre 2017

Kenya : hausse des recettes de Safaricom pour le 1er trimestre 2017

Kenya

L’entreprise a enregistré un bond de 20,7 % de recettes hors taxes à plus de 973 millions de dollars au 31 mars 2017.

Début d’année en trombe pour Safaricom, le principal opérateur télécoms du Kenya. Selon le patron de Safaricom Bob Collymore qui s’est confié en marge d’une réunion d’investisseurs, la filiale kényane de Vodafone a élargie sa base d’abonnés depuis le début de l’année.

« Le segment le plus important de croissance, ce sont évidemment les consommateurs. Et nous avons enregistré plus de trois millions de consommateurs supplémentaires alors que la population n’a augmenté que d’un million. Je pense que c’est une excellente nouvelle et étant donné que la marge de progression reste importante… Je veux dire qu’on ne va évidemment pas continuer à avoir 3 millions de plus chaque année ».

Le risque que charrient les élections préoccupe tous les hommes d'affaires.

Les bons résultats du premier trimestre de Safaricom sont notamment portés par les services de la finance mobile et internet mobile qui affichent une croissance à deux chiffres. Un élan que le patron de l’entreprise veut voir se perpétuer tout au long de l’année.

« Le risque que charrient les élections préoccupe tous les hommes d’affaires. Heureusement, nous allons surmonter cela dans les trois prochains mois. À côté de cela, le climat reste aussi un défi pour nous. Nous étions vraiment soulagés de voir le shilling se stabiliser et en fait, il se comporte vraiment bien. Je veux dire que nous ne voulons pas qu’il s‘établisse à 103 dollars ».

Safaricom prévoit d’investir dans le commerce électronique d’ici la fin de l’année en cours. L’idée est de continuer à élargir la base de ses consommateurs et à dynamiser le M-Pesa, sa célèbre plateforme de paiement en ligne. Ce mouvement vise à créer un marché en ligne local au bénéfice des entreprises kényanes.

Voir plus