Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Des dirigeants africains se réjouissent de l'élection d'Emmanuel Macron

Des dirigeants africains se réjouissent de l'élection d'Emmanuel Macron

France

Côte d’Ivoire, Maroc, Afrique du Sud, Togo ou encore Algérie… L’Afrique s’est faite entendre ce lundi après la victoire histoire du “jeune” Emmanuel Macron à la présidentielle française.

Les dirigeants africains n’ont pas fait attendre leurs réactions sur l‘élection présidentielle qui s’est tenue dimanche en France. Sans surprise, l’Afrique francophone rafle la palme des félicitations en raison de ses liens qui avec la France depuis la colonisation.

Le chef de l‘État tunisien Béji Caïd Essebsi est celui qui a été le plus bavard sur l‘élection du candidat centriste. Dans une lettre qui lui est adressée en début de matinée, le président tunisien salue une “brillante élection” qui “témoigne de la confiance que le peuple français nourrit à votre endroit et celui de votre projet de société. Elle reflète la fidélité de la France à ses valeurs traditionnelles de liberté, d‘égalité et de fraternité.”

Le dirigeant tunisien en a profité pour poser des jalons d’une collaboration franco-tunisienne plus forte sous l‘ère d’Emmanuel Macron. Notamment “sur des questions actuelles telles que la transition numérique, la transition énergétique, le développement durable et l‘économie verte, l‘économie bleue, les jeunes et l’employabilité, et le dialogue des cultures et des civilisations.”

En Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika s’est réjoui de la victoire d’un “homme d‘État, de cœur et d’esprit, capable de présider à ses destinées dans cette conjoncture difficile et de conduire sa trajectoire vers l’avenir qualitativement meilleur que vous avez projeté avec une conviction communicative, a, ce faisant, fort opportunément distingué un ami de l’Algérie”.

Sans oublier de préciser que l‘élection de Macron offre des espoirs “du parachèvement d’une réconciliation authentique entre nos deux pays”.

Le roi marocain Mohamed VI, lui, relève un “hommage rendu à vos hautes qualités humaines et intellectuelles par le peuple français qui, fidèle aux nobles valeurs qui fondent l’identité de votre pays, a fait le choix du progrès, de l’ouverture et de la confiance en l’avenir”.

Quant à Mahamadou Issoufou du Niger, il s’est voulu concis, soulignant une “grande victoire du peuple français et de la démocratie”.

Même son de cloche au Sénégal où le président Macky Sall, après avoir rappelé les liens historiques entre la France et le Sénégal, s’est simplement “réjouis à l’idée de poursuivre et de renforcer [ces] liens privilégiés” avec le nouveau président français.

Dans une autre région de l’Afrique, en Afrique du Sud, c’est le président Jacob Zuma qui a manifesté son “impatience de travailler avec le gouvernement français, sous la direction de M. Macron, pour consolider les liens déjà forts entre l’Afrique du Sud et la France, en termes politiques, économiques, comme dans le domaine des échanges.”.

Le chef de l‘État togolais Faure Gnassingbé a félicité “cette victoire qui récompense [votre] vision pour la grande nation française.”

Voir plus