Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Congo : l'énergie solaire, le challenge d'''Africa Solaire''

Congo : l'énergie solaire, le challenge d'''Africa Solaire''

Congo

Sept ans après sa fondation par l’entrepreneur congolais Sandy Mbaya Mayetela, l’entreprise Africa Solaire, spécialisée dans les énergies renouvelables veut réussir le pari de fournir de l‘électricité au Congo.

Africa Solaire propose des systèmes d’alimentation photovoltaïque mais aussi hybride de stockage d’énergie électrique, assortis d’onduleurs, pour palier le problème d’accès à l‘électricité. Son produit phare est le régulateur électrique
qui accumule de l’énergie électrique et la redistribue en cas de délestages, encore fréquents, sur le réseau d’approvisionnement. Sandy Mbaya Mayetela est entrepreneur et fondateur d’Africa Solaire.

_Africa Solaire, amène des solutions d’accumulation d’énergie. L’objectif est simplement de stocker l’énergie du réseau quand il y en a, et quand il y en a plus, automatiquement de récupérer cette énergie, au lieu de mettre le groupe électrogène en fonctionnement. Ces solutions permettent pour des foyers aujourd’hui, s’il y a coupure la nuit de pas forcément mettre un groupe électrogène parce que c’est bruyant, parce qu’il y a de l’odeur ; parce que ce n’est pas bon pour l’environnement._ 

Au Congo, le taux d’accès à l’électricité s’élève à 47 % en zones urbaines contre 5 % à peine en milieu rural et 10 % en milieu rural et 50 % en milieu urbain pour l’accès à l’eau. L’entreprise s’est également spécialisée dans des systèmes innovants d’assainissement et d’accès facile à l’eau. Des systèmes qui permettent une alimentation en énergie de façon continue.

Actuellement avec le besoin de diversifier l’économie, beaucoup de gens se lancent dans l’agriculture.

Le système, automatiquement, va se rendre compte que l’eau qui arrive maintenant est de bonne qualité, automatiquement via des clapets et des vannes, vous la renvoie dans votre bâche à eau. Elle est stockée dans la bâche, une fois que votre bâche est remplie, automatiquement le système la rejette à l’extérieur. Ça c’est juste la partie stockage. Et après en aval, Africa solaire met des systèmes de traitement d’eau dont je vous ai parlé, avec filtres charbon actif et ultra-violet pour que cette eau-là soit buvable. Explique Sandy Mbaya Mayetela, entrepreneur et fondateur d’Africa Solaire’‘.

Une initiative saluée par les populations riveraines dont les activités sont essentiellement basées sur l’agriculture et l‘élevage.

Ici, il y a les bêtes et les maraîchères qui ont besoin de l’eau. Voilà pourquoi ils ont contacté la société Africa Solaire pour faire le système d’adduction d’eau. Et on a eu à plonger la pompe immergée dans la rivière, qui peut faire au moins 32 mètres cube par jour, et suivie des panneaux, qui donnent l’énergie afin que la pompe puisse tirer de l’eau et à charger le château. Raconte Dimitri, Agent d’Africa Solaire, Département Eau.

Nous avons une superficie de 15 hectares, nous avons besoin de 365 000 mètres cubes d’eau par jour. Et nous avons une dépense de 20 000 FCFA de carburant par jour. Alors, la pompe doit tourner tous les jours et c’est une consommation énorme pour nous ! Voilà pourquoi nous voulons passer au pompage solaire, ajoute un agriculteur de Djeno, à Pointe-noire (capitale économique du Congo).

L’entreprise énergétique, ambitionne de devenir un leader national du solaire. À ce jour, Africa Solaire également présente en RDC compte quelques centaines de réalisations à travers le pays, dont une mini centrale solaire qui produit 20 Kilowatts dans le parc national d’Odzala Kokua dans la partie Nord.

Elle compte également à son actif plusieurs contributions en tant qu’expert dans la réalisation de plusieurs projets communautaires ou d’actions humanitaires aux côtés d’ONG locales et internationales.

L’essentiel des réalisations d’Africa Solaire se font en zones rurales, telles que le précise DUREL BOUESSO, correspondant d’Africanews à Brazzaville.

‘‘Elles représentent à ce jour plus de 60 % de ses activités. Dans la foulée, l’an dernier à Casablanca, Attijariwafa Bank a décerné à Sandy Mbaya, le prix de l’entrepreneuriat social. Une récompense qui s’ajoute au prix challenge du Bassin du Congo, décerné peu avant et assorti d’une prime de 32 millions de francs CFA. Avec le vent en poupe, Africa Solaire se voit déjà comme un géant.’‘

Voir plus