Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Le Sénégal rend hommage à Joe Ouakam, artiste de renom décédé mardi

Le Sénégal rend hommage à Joe Ouakam, artiste de renom décédé mardi

Sénégal

Le président sénégalais Macky Sall a salué mercredi l’artiste Issa Samb, dit Joe Ouakam, décédé mardi, soulignant une vie vouée “entièrement à la création”.

M. Samb, 72 ans, était peintre, sculpteur, dramaturge, poète, scénariste, critique, philosophe, comédien – il a notamment joué dans “Hyènes” du cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety – et fondateur de sites dédiés à l’art à Dakar.

De frêle silhouette, arborant légères lunettes rondes, barbe, moustache et cheveux blancs mais aussi parfois des vêtements chauds par temps chaud, une pipe à la main ou aux lèvres, il était pour de nombreux Sénégalais une icône de l’anticonformisme.

Il était reconnu, interpellé à travers les rues de Dakar, sa ville natale, qu’il arpentait régulièrement, et notamment au Plateau (centre-ville), où son domicile tenait aussi lieu de laboratoire d’art.

Malade depuis plusieurs mois, il est décédé mardi après-midi dans un hôpital dakarois, selon ses proches et la presse locale.

Minute de silence au 25e festival de jazz de Saint-Louis

La cérémonie de levée de son corps a rassemblé mercredi matin de nombreuses personnalités de la culture et de divers milieux avec, en tête, le chef de l’Etat Macky Sall, selon des images diffusées par la télévision publique RTS.

“Digne fils du Sénégal”, Joe Ouakam “était un artiste de dimension nationale et internationale incontestable”, a déclaré M. Sall: “Rarement on a côtoyé dans notre pays un homme qui aura organisé sa vie comme une oeuvre d’art, une vie vouée entièrement à la création, défiant la mort et le désespoir”, a-t-il ajouté.

Depuis l’annonce de son décès, hommages et condoléances sont exprimés au Sénégal et à l‘étranger. Lors de la deuxième soirée du 25e festival de jazz de Saint-Louis (nord du Sénégal) mardi, le public a observé une minute de silence à sa mémoire.

“Toutes mes pensées à la grande famille de Joe”, a réagi le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis sur sa page Facebook. Dans un communiqué, l’ambassadeur de France à Dakar, Christophe Bigot, a parlé d’“un immense artiste” et d’un “ami de la France”.

Le Sénégal perd Joe Ouakam cinq mois après un autre monument dans le domaine de l’art, le sculpteur Ousmane Sow, connu pour ses oeuvres monumentales de guerriers qui ont fait le tour du monde. M. Sow est décédé le 1er décembre 2016 à l‘âge de 83 ans.

AFP
Voir plus