Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : nouveaux affrontemements dans le Pool, une dizaine de soldats auraient péri

Congo : nouveaux affrontemements dans le Pool, une dizaine de soldats auraient péri

Congo

<p>La violence est montée d’un cran dans la nuit du 17 au 18 avril dans la région du Pool, dans le sud de la République du Congo. Une embuscade tendue par les hommes de Frédéric Bitsamou dit Pasteur Ntumi dans la province de Kindamba aurait fait au moins 18 morts dans les rangs de l’armée nationale.</p> <p>Des chiffres pas confirmés par le gouvernement congolais même si ce dernier reconnaît qu’il y a bien eu attaque dans cette région. Sur les antennes de la télévision nationale, Serge-Michel Odzoki, porte-parole du Parti congolais du travail (<span class="caps">PCT</span>, au pouvoir) déclarait ce jeudi, “des miliciens Ninjas Nsiloulous de Frédéric Bitsamou alias Ntumi ont attaqué un détachement de la force publique dans le district de Kindamba, tuant plusieurs patriotes”.</p> <p>Plus tôt avant cette déclaration, le parti demandait au gouvernement de “mettre hors d‘état de nuire le pasteur Ntoumi, ses bandes et leurs commanditaires”.</p> <p>“Une fois de plus, sans doute une fois de trop, les bandes armées de monsieur Frédéric Bintsamou alias Pasteur Ntoumi, ont encore endeuillé des familles congolaises. Soucieux du rétablissement de la sécurité et de la quiétude dans le département du Pool, le Parti congolais du travail invite le gouvernement à mettre hors d‘état de nuire, le pasteur Ntoumi, ses bandes et leurs commanditaires”, réclamait Serge-Michel Odzoki.</p> <p>Pour l’opposition congolaise, cependant, la traque militaire n’est pas la solution à la situation dans le Pool. Pascal Tsaty Mabiala, candidat malheureux à la présidentielle de 2016 et chef du principal parti d’opposition estime qu’il faut plutôt convoquer le pasteur Ntoumi à la table des négociations. Un ordre d’idée auquel adhère également l’opposant Charles Zacharie Bowao, président de la Coordination <span class="caps">IDC</span> /FROCAD. Lui aussi prône le dialogue afin de mettre fin à “la grave crise dans le pool”.</p> <p>Débutée le 4 avril 2016 par l’attaque des quartiers sud de Brazzaville, l’insurrection des miliciens Ninjas s’est étendue dans la région du Pool d’où est originaire le pasteur Ntoumi. Depuis leur cache, dans les tréfonds de la forêt, ces miliciens sont accusés d’exactions contre les populations.</p> <p>Cette crise qui dure depuis un an maintenant, favorise de lourdes conséquences, notamment économiques. Le trafic ferroviaire est interrompu dans la région, suscitant un manque des denrées alimentaires et par ricochet, l’inflation des coûts de ces produits.</p>

Soucieux du rétablissement de la sécurité et de la quiétude dans le département du Pool, le Parti congolais du travail invite le gouvernement à mettre hors d'état de nuire, le pasteur Ntoumi, ses bandes et leurs commanditaires.

Voir plus