Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : internet de retour dans les régions anglophones (communiqué)

Cameroun : internet de retour dans les régions anglophones (communiqué)

Cameroun

La fin d’une longue période de disette. Après trois mois de suspension, internet est de retour dans les régions anglophones du Cameroun, annonce un communiqué diffusé sur le poste national de la Cameroon Radio Television (CRTV), la chaîne nationale du pays.

Cette note indique qu’instruction a été donnée par le président Paul Biya au ministre des Postes et de la Télécommunication, de rétablir la connexion internet dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays.

Début janvier, ces régions avaient été “enclavées” en raison de manifestations antigouvernementales contre la marginalisation supposée de la minorité anglophone. Dans un entretien téléphonique qu’il nous avait accordé, le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary, déclarait :

“Ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement prive ses populations d’internet”, mais “aussi longtemps que la menace demeure, le gouvernement qui a la responsabilité de protéger l’intégrité territoriale de notre nation, continuera de prendre des mesures qui s’imposent, même si le gouvernement a à cœur le retour à la normale”.

En effet, le gouvernement camerounais accuse les leaders anglophones d’avoir utilisé les réseaux sociaux notamment pour véhiculer “des messages d’incitation à la haine, et à la perpétration d’actes de violences et d’exactions de toutes sortes, contre les populations”

Visiblement, le “retour à la normale” est effectif et le bras de fer entre anglophones et gouvernement, a baissé en intensité. A Limbe, dans le sud-ouest, une de nos contributrices décrit des explosions de joie des populations.

Fait notable, la décision du président Biya intervient à la veille des Jeux universitaires qui s’ouvrent ce week-end à Bamenda, capitale de la région anglophone.

Selon Julie Ewono d’Internet Sans Frontières (ISF), la coupure internet a fait perdre à l‘économie camerounaise 1, 35 millions de dollars.

Voir plus