Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : la FIDH déplore " une répression à huit clos" dans le Pool

Congo : la FIDH déplore " une répression à huit clos" dans le Pool

Congo

Au Congo, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et l’OCDH, dans un communiqué rendu public ce vendredi à Paris, s’alarment de la situation des droits de l’homme dans le Pool.

“Le département est considéré comme rebelle, demeure fermé à tout observateur extérieur et les autorités congolaises ainsi que des groupes armés non identifiés s’y livreraient à des violations massives des droits humains : bombardement de civils, éviction forcée des populations, arrestations arbitraires et actes de torture et traitements inhumains”, lit-on dans le communiqué.

Depuis un an précise la FIDH, “près de 30 000 personnes au moins auraient été déplacées de force dans le département du Pool et plusieurs dizaines d’individus seraient morts ou portés disparus à la suite de l’intervention des forces armées et de sécurité congolaises ainsi que de mystérieux éléments armés non identifiés dans la zone.”

Le département considéré comme rebelle, lit-on dans le communiqué demeure fermé à tout observateur extérieur

La FIDH déplore aussi “la situation de précarité des réfugiés dans la brousse ou des familles d’accueil de centaines de personnes, sans l’assistance des organisations humanitaires empêchées de se rendre sur place.”

Du côté des détenus politiques, la FIDH déplore le sort “d’environ 130 prisonniers d’opinion détenus d’après elle dans des conditions parfois inhumaines, avec un accès intermittent à leurs avocats et leurs familles.”

D’où le souhait de la FIDH “d’une fin de la répression dans le Pool”, des enquêtes indépendantes et des procès équitables pour les prisonniers politiques à défaut de leur libération.

Voir plus