Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Maria Borges, le mannequin angolais qui brise les barrières

Maria Borges, le mannequin angolais qui brise les barrières

Angola

Native de Luanda, la capitale angolaise, Maria Borges est l’un des mannequins afro qui a réussi à briser la monotonie de la mode internationale. En mai 2017, elle fera notamment la couverture du ELLE USA, aux côtés de cinq autres mannequins. Elle sera la première femme afro à faire la couverture de ce célèbre magazine en ce XXIe siècle.

Son succès, elle le doit juste à sa simplicité. En effet, c’est bien avec ses atouts naturels que Maria Borges a su donner du coffre à sa jeune carrière de mannequin. Si en février 2017, elle devenait la nouvelle égérie du géant de la cosmétique L’Oréal Paris, son véritable coup d‘éclat, elle le marqua en 2015, lors du défilé Victoria’s Secret en 2015.

Sur le Catwalk, la jeune fille de 24 ans est apparue avec sa coupe afro courte, les cheveux laissés au naturel. Un style de coiffure qui fait depuis sa renommée.

L'industrie de la mode est là pour tout le monde, [indépendamment] de la couleur ou de la race. Quand je grandissais, je n'ai jamais vu quelqu'un comme moi, et maintenant les autres filles peuvent voir quelqu'un comme elles.

Témoin de la guerre civile en Angola, Maria Borges a pu compter sur le soutien de sa sœur aînée qui a pris en charge son éducation à la mort de leur mère. Repérée en 2010 lors du concours Elite Model Look auquel elle a terminé à la seconde place, le mannequin a ensuite été propulsé sur les podiums par la marque Givenchy.

Aujourd’hui, elle veut aussi donner une chance aux jeunes filles qui partagent les mêmes rêves qu’elle. Elle a notamment sélectionné le jeune top model nigériane Olamide Ogundele du Nigeria qui a pris part à la récente Fashion Week de Paris.

“C’est très important pour les femmes africaines et pour les femmes du monde entier de savoir qu’elles aussi peuvent être inclus”, a-t-elle Maria Borges.

“L’industrie de la mode est là pour tout le monde, [indépendamment] de la couleur ou de la race. Quand je grandissais, je n’ai jamais vu quelqu’un comme moi, et maintenant les autres filles peuvent voir quelqu’un comme elles. C’est une véritable inspiration”, ajoute-t-elle.

Voir plus