Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gabon : une conférence sur les conflits entre humains et faune sauvage

Gabon : une conférence sur les conflits entre humains et faune sauvage

Gabon

*La problématique de la coexistence entre les hommes et la faune sauvage au coeur d’une conférence internationale que vient d’abriter le parc national de la Lopé, au nord-est du Gabon.
Organisé par l’agence nationale des parcs du Gabon, ce rendez-vous a réuni plus de 20 nationalités venues des quatre coins du monde. Enjeu, trouver des mécanismes pour lutter contre le braconnage et assurer la sécurité des populations villageoises environnantes.*

Pour le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale, le Bassin du Congo a surtout besoin de dispositifs institutionnels de taille régionale pour la conservation, ainsi que la gestion durable et concertée des écosystèmes.

“A une échelle beaucoup plus politique, il faut bien entendu que nos États harmonisent leurs systèmes d’information, il faut que nos États harmonisent leurs législations, il faut que nos États harmonisent la gestion des zones transfrontalières parce que les animaux circulent entre les pays,” affirme Omer Ntougou, Secrétaire Exécutif du Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale (RAPAC).

S’inspirant d’une expérience kényane, le Gabon, pour résoudre ce qu’il convient d’appeler le conflit homme-faune, procède à l’installation de barrières électriques dotées d’antennes autour des sites abritant des animaux. Une bonne nouvelle pour les habitants de la zone.

“On souffrait avant la barrière. On souffrait. Dès qu’on voyait comme ça là, on part grever chez les conservateurs, on part poser là-bas. Toute la journée, on est là-bas. Le conservateur ne bouge pas et nous aussi, on ne bouge pas, on est que là. On dit sans solution, on ne bouge pas aussi devant la maison du conservateur avec la colère qu’on souffrait avec la faim. Mais depuis que la barrière est venue, on est maintenant à l’aise, “ déclare Line Henriette Basiba, une cultivatrice habitant le parc de la Lopé

Inscrit depuis 2007 au Patrimoine mondial de l’Unesco, le parc national de la Lopé regorge d’espèces telles que l‘éléphant et le buffle.

Voir plus