Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zambie : le principal opposant accuse le président de tentative de meurtre

Zambie : le principal opposant accuse le président de tentative de meurtre

Zambie

Nuit mouvementée pour le principal opposant zambien Hakainde Hichilema. S’adressant au site sud-africain Daily Maverick, le chef de l’opposition zambienne a dénoncé une tentative de meurtre commanditée par le chef de l‘État du pays, Edgar Lungu, dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 avril.

Sa maison est toujours encerclée par les forces de sécurité, assure Charles Kakoma, un membre du Parti uni pour le développement national de Hakainde Hichilema. Dans la nuit du lundi à mardi, des forces de sécurité ont débarqué dans la bâtisse, armes au poing pour mettre la main sur l’opposant.

“Toute la nuit, ils n’ont pas cessé de harceler ma famille. Nous nous sommes alors réfugiés dans une pièce secrète de la maison… Ce gars (le président Edgar), Lungu, il veut me tuer. Ma maison est complètement saccagée… Il y a mis des hommes armés tout autour qui ont battu mes employés. Et ils sont toujours là. Ce mec est un dictateur. Nous l’avons dit et personne dans la région ne nous a écoutés. Voici la conséquence”, a déclaré M. Hichilema au Daily Maverick.

A l’en croire, ces hommes armés continuent de jeter du gaz lacrymogène dans la maison pour le pousser lui et sa famille à se rendre. “Ma femme et mon enfant sont asthmatiques. Ils s‘évanouissent. Nos yeux sont enflés à cause du gaz…”

Ce gars (le président Edgar), Lungu, il veut me tuer. Ma maison est complètement saccagée... Il y a mis des hommes armés tout autour qui ont battu mes employés.

Puis d’en appeler à l’intervention urgente des voisins sud-africains et de la communauté internationale. “Je resterai là jusqu‘à ce que je me sente en sécurité. J’espère que Zuma (le président sud-africain, Ndlr), ou la SADC [la Communauté de développement de l’Afrique australe], ou les Américains vont faire quelque chose. Parce que toute personne qui croit aux libertés et à la règle de droit doit faire quelque chose. Quelqu’un doit faire quelque chose. Ce gars (le président Lungu) va tuer beaucoup de gens”, a-t-il ajouté.

Pour l’heure, difficile de donner les raisons de cette opération coup de force. Mais selon Charles Kakoma, Hakainde Hichilema est accusé de “trahison”. Des déclarations auxquelles le gouvernement n’a toujours pas réagi.

Voir plus