Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan du sud : plus de 6.000 personnes réfugiées en Ouganda

Soudan du sud : plus de 6.000 personnes réfugiées en Ouganda

Sud-Soudan

Suite à la récente attaque sur la ville de Pajok, plus de 6 000 sud-soudanais, pour la plupart des femmes et des enfants, se sont enfuis vers le district de Lamwo au Nord de l’Ouganda, portant ainsi à plus de 830 000 le nombre total de réfugiés sud-soudanais dans ce pays.

Ces réfugiés apeurés et traumatisés par la hantise de l’insécurité ont été témoins d’agressions et de meurtres de leurs proches. À l’image de Lucy qui, pour échapper à un cruel destin, a dû marcher pendant deux jours .

“Les soldats pillaient, cassant les portes et frappant les gens. Ils vous arrêtent et vous demandent de leur montrer où sont les rebelles. Mais quand vous leur dites que vous ne savez pas, ils vous battent. Ils ont tué des gens,” raconte-t-elle.

Les personnes âgées et handicapées qui ne pouvaient pas courir, ont été tuées.

D’après le HCR, beaucoup de personnes se cachent encore dans la brousse, essayant de trouver une issue vers l’Ouganda. Parallèlement, des maisons et des propriétés ont été pillées et brûlées. L’Ouganda se trouve désormais au bout de ses capacités et pour les spécialistes, cette région est devenue le théâtre de l’une des plus grandes crises de réfugiés au monde.

“Bien sûr, vous voyez que nous avons besoin de cette eau d’urgence, nous avons besoin d’un abri. Nous avons besoin de soins médicaux, nous avons besoin de nourriture et de régler ces problèmes de protection de l’enfance,” affirme Agnès Kanyoni de l‘équipe d’intervention d’urgence du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Il est à noter que seulement 11 % des fonds nécessaires au HCR et aux partenaires pour endiguer cette crise ont été reçus jusqu’ici.

Le Soudan du sud est en proie à des conflits entre partisans du pérsident Salva Kirr et de l’ancien vice-président Riek Machar sur fond de tensions ethniques.

Voir plus