Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : la communauté internationale réagit à la nomination de Bruno Tshibala

RDC : la communauté internationale réagit à la nomination de Bruno Tshibala

République démocratique du Congo

Déjà contestée par l’opposition congolaise, la nomination du nouveau Premier ministre en RDC n’est pas aussi du goût de la communauté internationale.

La Monusco, la mission des nations unies au congo, a déclaré ‘‘qu’il n’y a pas d’alternative à la mise en ouvre intégrale et de bonne foi de l’accord de paix du 31 décembre sous la facilitation de la cenco’‘. Le représentant du secrétaire général des nations unies prend cependant note de la désignation du nouveau chef du gouvernemen congolais.

La représentation de l’Union européenne à Kinshasa la capitale, a dénoncé ‘‘une désignation qui a fait fi de l’esprit et de la lettre de l’accord du 31 décembre 2016’‘, accord au forceps sous l‘égide de la cenco, la conférence épiscopale nationale du Congo.

''il n'y a pas d'alternative à la mise en ouvre intégrale et de bonne foi de l'accord de paix du 31 décembre sous la facilitation de la cenco''

Vendredi, Joseph Kabila a jeté son dévolu sur Bruno Tshibala, dissident du rassemblement de l’opposition en RDC.
Dans une déclaration publiée dimanche à Kinshasa, la délégation de l’Union européenne a fait part de son inquiétude au regard de cette nomination qui a ses yeux manque de consensus.

Devant ce qui s’apparente à un nouvel obstacle dans la sortie de crise en RDC, l’Union européenne appelle au respect de la la résolution 2348 adoptée récemment par le conseil de sécurité des nations unies. Ce texte demande à l’ensemble des acteurs impliqués dans la crise congolaise de mettre en œuvre sans délai, l’accord de la saint Sylvestre.

L’ancienne puissance colonisatrice est montée aussi au créneau, la Belgique a par la voix de son vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères, a fait savoir ‘‘qu’elle est préoccupée par le fait que les autorités de la transition ne disposent pas du large soutien nécessaire’‘.

Voir plus