Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : l'opposition va manifester contre "la dégradation de la situation"

Burkina Faso : l'opposition va manifester contre "la dégradation de la situation"

Burkina Faso

Samedi 29 avril, l’opposition burkinabè sortira de ses gongs. A l’appel de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré, l’opposition politique et ses partisans du pays sont appelés à manifester de manière pacifique le samedi 29 avril 2017.

Engagée dans des actions de mobilisation et de protestation contre le régime du président Marc Roch Christian Kaboré, l’UPC entend par ce meeting qui se tiendra à la Maison du Peuple de Ouagadougou, décrier “la dégradation de la situation de notre pays, résultat de l’incapacité du MPP et de ses alliés à régler les problèmes des Burkinabè”, annonce un communiqué du parti.

Passé sa première année de mandat, le président Kaboré est sous le feu des critiques. L’opposition lui reproche notamment une gestion “chaotique” et d‘éprouver de “réelles difficultés à incarner la fonction” de chef de l‘État.

Dans un mémorandum publié par l’UPC, un tricéphalisme au sommet était du reste dénoncé, pointant une gouvernance informelle du président du Parlement et patron du parti au pouvoir Salifou Diallo et du ministre de l’Intérieur Simon Compaoré, avec le président Kaboré.

A cela, les leaders de l’opposition relèvent la “bureaucratie” de l’actuel gouvernement “qui passe son temps à signer des papiers, des accords” dans un pays où la corruption prend de l’ampleur.

Des accusations forcément rejetées par Ouagadougou qui clame avoir mobilisé 28 milliards d’euros pour financer un plan de développement élaboré sur quatre ans, jusqu’en 2020.

Voir plus