Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'armée ougandaise salue la reddition d'un commandant supérieur de la LRA

L'armée ougandaise salue la reddition d'un commandant supérieur de la LRA

Ouganda

L’armée ougandaise a salué mercredi la reddition d’un commandant supérieur de l’Armée de résistance du Seigneur qui était en charge de la communication pour le chef Joseph Kony.

Le major Michael Omona est retourné à son village natal de Gulu, dans le nord de l’Ouganda, lundi 23 ans après avoir été kidnappé par la redoutable LRA. Il s’est livré aux troupes américaines en République centrafricaine le mois dernier, a déclaré le porte-parole de l’armée Richard Karemire.

Omona, le désormais ex-rebelle âgé aujourd’hui de 35 ans aura passé plus de 23 ans dans les rangs de la LRA. Il a été enlevé par le groupe à l‘âge de 12 ans dans son village natal au nord du pays.

Le groupe a la réputation de kidnapper des enfants et de les enrôler comme soldats dans ses effectifs.

Cette reddition est une indication que notre opération psychologique de déposer des tracts appelant les rebelles à renoncer au banditisme et à sortir de la clandestinité est efficace. Cela montre que nous (les militaires) gagnons.

Plus de 12 000 ex-combattants de la LRA – principalement des soldats qui ont été eux-mêmes enlevés par les hommes armés – ont été graciés sous une amnistie gouvernementale visant à encourager ceux qui sont encore dans la brousse à se rendre.

Selon l’ONU, la LRA a tué plus de 100 000 personnes et enlevé 60 000 enfants depuis sa création en 1987.

L’armée américaine a déclaré la semaine dernière qu’ils étaient en train d’achever les opérations contre Kony, estimant que seulement une centaine de membres du groupe des rebelles autrefois redoutés restaient.

L’un de ses principaux lieutenants, l’enfant-soldat devenu seigneur de guerre Dominic Ongwen, s’est rendu en janvier 2015 ; il est le premier membre du groupe à être jugé à la CPI.

Voir plus