Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les États-Unis arrêtent la traque de Joseph Kony

Les États-Unis arrêtent la traque de Joseph Kony

Ouganda

Les États-Unis abandonnent leur opération de recherche du chef de l’Armée de la résistance (LRA) du Seigneur Joseph Kony, après six ans de traque.

Mais où se cache donc Joseph Kony ? Traqué depuis 2011 par les États-Unis, le chef de l’Armée de la résistance du Seigneur (LRA) reste toujours introuvable. Alors, Washington a décidé de jeter l‘éponge. Le commandant des forces américaines en Afrique, Tom Waldhauser, a annoncé vendredi la fin de la traque du chef rebelle ougandais, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité.

En six ans, l’opération, qui a mobilisé une centaine de conseillers militaires américains, aura coûté entre 600 et 800 millions de dollars. Mais les Américains refusent de parler d‘échec. Le chef des forces américaines en Afrique se targue même d’avoir réduit la LRA à « l’insignifiance » pour avoir; « sur les 5 ou 6 dernières années, retiré du champ de bataille des centaines, peut-être des milliers » de combattants rebelles.

Une victoire aux yeux de Washington qui ne saurait toutefois camoufler l‘échec de la traque de Joseh Kony dont le mouvement a massacré, selon l’ONU, plus de 100. 000 personnes et enlevé plus de 60. 000 enfants depuis sa création en 1987.

Mélangeant mystique religieuse, techniques éprouvées de guérilla et brutalité sanguinaire, Joseph Kony souhaitait libérer l’Ouganda de Museveni pour instaurer un régime fondé sur les Dix commandements.

Bien qu’affaiblis, les rebelles de la LRA restent toujours actifs essentiellement en République démocratique du Congo, en République Centrafricaine, au Soudan du Sud et au Soudan.

Voir plus