Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : les députés rejettent à l'unanimité le projet en urgence de révision de la constitution

Bénin : les députés rejettent à l'unanimité le projet en urgence de révision de la constitution

Bénin

C’est à l’unanimité que les 63 députés ont rejeté vendredi le projet en urgence de révision de la Constitution proposé par le président du Bénin Patrice Talon.

Les élus de la nation ont qui ont tenu la session extraordinaire consacrée au texte à la demande de Patrice Talon, ont déclaré vouloir examiner le dit projet dans de bonnes conditions et en consultant tel que stipulé par la constitution, tous les béninois.

Le texte proposé par le président Talon prévoit notamment un mandat unique de six ans pour le chef de l‘État, la création d’une Cour des comptes, le financement public des partis politiques. Il interdit par ailleurs la détention provisoire et la garde à vue pour les ministres en fonction ainsi que pour le président en fonction ou pas.

Manifestation de l’opposition

Quelques heures plus tôt, des manifestations ont eu lieu à l’esplanade de l’Assemblée nationale à Porto-Novo, pour protester contre le projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990, qui prévoit notamment un mandat présidentiel unique.

Pour autant, faut-il se satisfaire de l’apparente stabilité du moment et renoncer à une consolidation durable de nos institutions et de notre État?

La coalition d’une vingtaine de partis politiques, d’organisations et de citoyens exigeaient que soit respectée la constitution qui stipule que : toute modification de la Constitution doit être approuvée soit par referendum, soit par un vote des 4/5e de l’Assemblée. Ce qui sous-entend une consultation populaire.

Nous devons absolument poursuivre le combat pour la réunion des états généraux du peuple afin que le peuple lui même puisse effectivement élaborer sa propre Constitution qui garantisse les libertés, le patriotisme, la probité. Explique Jacques Cocou Zounoun, manifestant.

Critiqué sur le choix de proposer des textes au Parlement, sans qu’il n’aient été rendus publics, M. Talon a estimé avoir fait preuve d’ouverture en établissant une “commission (de révision), où ont siégé les diverses sensibilités politiques, les sommités universitaires, les forces sociales et morales du pays”.

Voir plus