Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RCA : les enfants sous le coup de la malnutrition à Bambari

RCA : les enfants sous le coup de la malnutrition à Bambari

République Centrafricaine

C’est le cœur lourd que Virginie Mouango amène son bébé de 9 mois au dispensaire ce matin. L’enfant est malade depuis la nuit, mais au centre de santé du camp de fortune Saint Joseph de Bambari en République Centrafricaine, les infirmiers ne sont de service qu’en journée. La jeune mère raconte que la nuit dernière n’a pas été de tout repos.

« Cette nuit, elle toussait, vomissait et chauffait, j’ai juste mouillé une serviette d’eau et mise sur elle, et voilà ce matin, je l’amène à l’hôpital pour les soins ».

Le bébé de Virginie n’est pas un cas isolé dans le camp de déplacés Saint Joseph de Bambari, assure l’infirmier qui pointe surtout les conséquences des carences alimentaires sur les enfants. « Nous traitons ceux qui ont du paludisme, de la diarrhée, et la malnutrition. Ce qui nous préoccupe le plus c’est le problème de la malnutrition », indique-t-il.

...on ne peut pas vaquer librement à nos occupations.

Le camp saint Joseph de Bambari accueille 22 000 personnes. Il s’est formé spontanément il y a quatre ans au début de la crise politique qui a fait suite à la chute du président François Bozizé. Dans ces conditions, les habitants manquent à peu près de tout.

« Les difficultés rencontrées sur le site il y en a beaucoup, souligne Gilbert Ango, le superviseur du camp. La vie, ce n’est pas comme celle du quartier où nous étions, il y a le problème de nourriture, de logement, d’habillement, en gros, nous sommes bloqués de toute activité, on ne peut pas vaquer librement à nos occupations. Nous sommes à l’approche de la saison pluvieuse les bâches que vous voyez nous les utilisons depuis 3 ans et quand il pleut, c’est comme s’il n’y avait rien ».

La question de la malnutrition des enfants de déplacés en République Centrafricaine rend compte des difficultés que rencontre le gouvernement pour ramener la stabilité dans le pays. Une autre de ces difficultés est l’occupation des écoles par des groupes armés qui empêche les enfants de recevoir une éducation, selon un rapport de l’ONG Human Right Wacth publié ce jeudi.

Voir plus