Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

Guinée Équatoriale: la peur de l'inconnu

Guinée Équatoriale: la peur de l'inconnu

The Morning Call

Le 15 mars dernier, le président de la chambre de commerce de Guinée Équatoriale a publié un communiqué destiné aux adhérents. Il y est question d’interdire à tous les importateurs d’importer du Cameroun la célèbre bière blonde irlandaise “Guinness” mondialement connue. Objectif : protéger une bière tout aussi brune importée d’Espagne: “ la Guineana”.

Avec la plongée des cours du pétrole, la principale source de dévise de la Guinée Équatoriale, le pays est contraint de s’ouvrir davantage aujourd’hui. Mais force est de constater que les esprits ne sont pas encore prêts.

Loin de prendre des décisions sous le coup de la peur, “Malabo devrait convertir la soi-disant menace de l‘étranger à son avantage” fait remarquer un économiste.

"Le diable se trouve dans les détails"

La Guinée Equatoriale a des atouts non négligeables. Au delà du pétrole, il y a le tourisme. – l‘île de Corisco réputée pour ses plages de sable fin est dotée d’un aéroport et dun hotel de classe international. – Sur l’ile de Bioko, se trouve le pico Basile qui culmine à 3 000 mètres. – La nouvelle ville de Djibloho, bâtie sur le modèle de Brasília ou Abuja est un donné à voir.

Les atouts ne manquent pas. Maintenant il faut exploiter cela en levant par exemple l’obstacle du visa touristique et être bienveillant à l‘égard des étrangers.

Les exemples de l‘Égypte et de Maurice qui ont bâti leurs économies sur le tourisme est riche d’enseignements

Les pièges du business

Les autorités ivoiriennes n’en parlent pas beaucoup. Ces dernières semaines, des cargaisons de cacao ivoirien n’ont pas trouvé preneurs, les acheteurs les boudent. L’agence Bloomberg nous apprend que ces cargaisons de cacao – dont nous ignorons le tonnage- ont été refusées du fait de la petite taille des fèves et de leur acidité.

Au delà de ce cas ivoirien, les États africains sont interpellés. Eux qui sous la pression de l’Union Européenne sont contraints de signer les APE, les accords de partenariat économique.

Cela soulève la problématique des barrières non tarifaires, les plus pessimistes parlent de “protectionnisme des normes”. Cela devrait attirer l’attention, la vigilance des négociateurs africains sur la nécessité de bien négocier les APE. “Le diable se trouve dans les détails” avertit un éminent économiste africain.

Il y va de la survie même des États africains. L’impact d’une éventuelle mévente du cacao pour des économies comme la Côte d’Ivoire, le Ghana ou le Cameroun, peut être désastreux.

Les manifestations des planteurs ivoiriens- des ces dernières semaines- apparaît comme des signes avant coureurs à prendre au sérieux.

Voir plus

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici