Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Une réunion quadripartite pour soutenir le gouvernement libyen d'union

Une réunion quadripartite pour soutenir le gouvernement libyen d'union

Egypte

La communauté internationale se mobilise pour la Libye. Réunies au Caire samedi, l’Union africaine, l’ONU, l’Union européenne et la Ligue arabe ont appelé à la réhabilitation du gouvernement d’union pour le rétablissement de l’ordre dans le pays.

Les quatre organisations plaident notamment pour plus d’unité des forces armées. Une réaction à la montée inquiétante des violences surtout à Tripoli. La veille de cette réunion quadripartite, des manifestants ont essuyé des tirs pour avoir protesté contre la présence des milices, à l’origine de violents affrontements dans la capitale libyenne ces derniers jours. « C’est très important de réunir les unités militaires dans une chaîne de commandement claire et de décider ensuite qu’elles doivent être signalées au commandement suprême de l’armée, qui est à ce stade le conseil de la présidence. Il peut y avoir des exemptions à l’embargo sur les armes ou à la levée de l’embargo sur les armes », soutient Martin Kobler, envoyé spécial de l’ONU en Libye.

Freiner les flux migratoires

C'est très important de réunir les unités militaires dans une chaîne de commandement claire et de décider ensuite qu'elles doivent être signalées au commandement suprême de l'armée, qui est à ce stade le conseil de la présidence.

La question migratoire était également au centre des discussions. Le phénomène préoccupe particulièrement l’Union européenne qui sait qu’une lutte efficace passe par une stabilité de la Libye, principal point d’embarcation des migrants vers les côtes italiennes. À ce propos, le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini, elle, souhaite une plus grande coopération. « Nous avons décidé d’avoir une coopération renforcée avec les autorités libyennes pour gérer ensemble la situation dramatique des flux migratoires », a-t-elle plaidé.

Mais, les quatre organisations ne comptent pas s’en arrêter là. Face à la dégradation du climat sécuritaire dans le pays, leurs responsables prévoient d’ouvrir un dialogue entre les parties en conflit en Libye.

Voir plus