Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le pape François attendu au Caire en avril prochain

Le pape François attendu au Caire en avril prochain

Vatican

Le pape François se rendra au Caire, en Égypte, en avril prochain pour promouvoir le dialogue et la tolérance religieux. Il rencontrera notamment l’imam de la mosquée d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, et le président Abdel Fattah al-Sissi.

C’est une visite plus que symbolique annoncé samedi par le Vatican. Le pape François en Égypte, les 28 et 29 avril prochains, un geste fort au nom de la paix et en soutien aux chrétiens d‘Égypte, souvent victimes d’attaques d’islamistes radicaux. Mais pas que. Cette visite du souverain pontife s’inscrit avant tout dans son désir de promouvoir l’esprit de tolérance et d’ouverture des chrétiens envers les musulmans. Une démarche qui lui vaut certes quelques critiques de fidèles chrétiens conservateurs. Mais, le pape François est bien décidé à aller au bout de ses idées.

Au programme de ce voyage, une rencontre particulièrement significative avec le grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb. Les deux hommes s‘étaient déjà rencontrés en mai dernier au Vatican lors d’une visite historique du chef religieux de la prestigieuse institution de l’islam sunnite. Le pape François rencontrera également le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. L‘Égypte voit déjà en cette visite une contribution au renforcement du message de paix, de la tolérance religieuse et du rejet du discours terroriste et fanatique. « Cette visite importante contribuera à renforcer le message de paix ainsi que l’esprit de tolérance et de dialogue de l’humanité entre toutes les religions, et à rejeter le discours du terrorisme et du fanatisme », a, en effet, commenté samedi Alaa Youssef, porte-parole de la présidence égyptienne.

Cette visite importante contribuera à renforcer le message de paix ainsi que l'esprit de tolérance et de dialogue de l'humanité entre toutes les religions, et à rejeter le discours du terrorisme et du fanatisme.

Cette visite du chef de l‘Église catholique en Égypte intervient dix-sept ans après celle du pape Jean-Paul II le 24 février 2000. Ce dernier avait alors rendu visite au grand imam d’Al-Azhar de l‘époque, le cheikh Mohammed Sayed Tantawi. Mais entre temps, les relations entre Al-Azhar et le Vatican s‘étaient crispées en 2006, en raison de propos controversés du pape Benoît XVI, semblant associer islam et violence, lors d’un discours à Ratisbonne (Allemagne). Le pape Benoît XVI avait, en effet, appelé spécifiquement à protéger les chrétiens après un attentat-suicide meurtrier contre une église copte orthodoxe d’Alexandrie, dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011. Des propos qui n’avaient pas plus à l’institut cairote qui avait alors décidé de geler ses relations avec le Vatican.

Voir plus