Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : toujours pas de président à la tête de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC)

Nigeria : toujours pas de président à la tête de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC)

Nigéria

Statu quo pour le Nigeria qui n’a toujours pas de président à la tête de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), après le rejet d’Ibrahim Magu (candidat proposé le président Muhammadu Buhari) par pour la seconde fois par le sénat.

Nommé en novembre 2015 par le président Buhari, comme président par intérim à la tête de la Commission pour remplacer Ibrahim Lamorde, accusé lui-même de corruption et invité à partir en retraite anticipée, Ibrahim Magu, n’a pas réussi le test d’intégrité’‘ selon les services de sécurité nigérians (DSS).

D’après leur rapport présenté au Sénat. Selon la DSS, ce dernier représente un risque pour le combat mené par le gouvernement contre la corruption”.

Un choix pourtant simple selon le Docteur Chris Nwaokobia, analyste politique : ‘‘ma position est simple ; si nous avons un combattant anti-corruption comme Magu, ce qu’il devrait faire, c’est d’apparaitre aux yeux des gens comme une personne intègre et sans casserole ‘’.

Le rejet d’Ibrahim Magu pour la seconde fois a suscité des critiques, notamment au sein de l’opposition qui dénonce un acharnement contre les membres de l’ancien gouvernement.

Il a été qualifié de “démoralisant” par certains membres de la EFCC pour lesquels il faudrait une refonte générale de l’organisation, compte tenu du niveau de harcèlement et d’intimidation auquel les gens ont à faire face.” Chris Nwaokobia appelle à l’attention du président de la République.

Je conseille à M. le président de chercher un remplaçant crédible. Pour ma part, je pense que le conseiller actuel du président sur les questions de lutte contre la corruption peut faire ce travail. Je sais que de nombreux Nigérians peuvent faire ce travail et le faire efficacement, a-t-il déclaré.

Le Nigeria figure à la 136e place du classement des pays les plus corrompus de l’ONG anticorruption Transparency International.

Selon les experts, la corruption est devenue un mal endémique dans cette nation ouest africaine ; et ce nouveau rejet de Magu est un revers pour le président Buhari qui a promis d’enrayer le phénomène.

Voir plus