Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : l'eau devient rare dans le nord-est

Nigeria : l'eau devient rare dans le nord-est

Nigéria

Des milliers de personnes pourraient perdre leurs vies dans le nord-est du Nigeria, une région sévèrement touchée par les attaques de la secte islamiste Boko Haram, à cause de la pénurie d’eau.

Avec une famine à l’horizon et une insécurité de plus en plus inquiétante, les travailleurs humanitaires craignent le pire pour cette partie du Nigeria, si rien n’est fait.

Dans le camp de déplacés de Muna, proche de la ville de Maiduguri, capitale de l‘État de Borno, l’espoir d’avoir de l’eau à été réduit à néant quand les cinq pompes à eau ont été cassées, à cause du nombre d’utilisateurs important.

« Nous faisons face à un manque cruel d’eau dans le camp » où vivent quelque 41.000 personnes, a déclaré le coordinateur du camp Tiijani Lumani.

Face à cette pénurie les déplacés du camp ont trouvé une solution alternative, celle d’utiliser l’eau des puits, grâce à uns système de pompes solaires, pour cuisiner et pour se laver. Cependant, les conditions d’hygiène pourraient se dégrader, ce qui donnerait lieu à la propagation de maladies (diarrhées et choléra), craint le personnel humanitaire.

Le gouverneur de l‘État de Borno, Kashim Shettima, a confirmé dimanche qu’il y avait ‘‘un problème d’acheminement d’eau’‘ dans le camp. Toutefois, il a fait savoir que des ouvriers étaient au travail pour résoudre le problème. Dans un communiqué, il a annoncé que les autorités locales ont déjà acheminé 105.000 litres d’eau par camion.

Environ un million de personnes ont trouvé refuge dans le camp de Maiduguri à cause de l’insurrection  lancée par le groupe jihadiste Boko Haram. Plus de 20.000 personnes ont perdu la vie dans ce conflit, depuis 2009.

Voir plus