Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Corée du Sud : la destitution de la présidente confirmée par la Cour constitutionnelle

Corée du Sud : la destitution de la présidente confirmée par la Cour constitutionnelle

Corée du Sud

<p>Après plus de quatre mois de crise politique, la Cour constitutionnelle sud-coréenne a confirmé vendredi matin – <strong>à l’unanimité</strong> – la destitution de la présidente Park Geun-Hye.</p> <p>Avant la lecture du verdict, de violents affrontements entre partisans, détracteurs de Park et forces de l’ordre ont fait deux morts à Séoul.</p> <p>Impliquée dans un <a href="http://fr.euronews.com/2017/03/06/coree-du-sud-corruption-au-plus-haut-de-l-etat">vaste scandale de corruption</a> mettant en cause <a href="http://fr.euronews.com/2017/01/25/la-raspoutine-sud-coreenne-crie-son-innocence">sa fidèle conseillère</a>, Park Geun-Hye était sous le coup d’une procédure de destitution votée par le parlement coréen. C’est cette procédure qui a été validée par la plus haute juridiction du pays.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Le scandale en Corée du Sud décapite le groupe Samsung <a href="https://t.co/B9KjzbZX8z">https://t.co/B9KjzbZX8z</a></p>— Le Temps (@letemps) <a href="https://twitter.com/letemps/status/836486114839928835">28 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La Cour a estimé que les agissements de la présidente “ont porté gravement atteinte à l’esprit (…) de la démocratie et de l’Etat de droit”.</p> <p>En perdant son immunité présidentielle, Park Geun-Hye encourt d‘éventuelles poursuites judiciaires. </p> <p><strong>Le limogeage de la présidente implique désormais l’organisation un nouvelle élection présidentielle dans les soixante jours.</strong> </p> <p><em>Avec Agences</em></p>
Voir plus