Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les Nations unies au chevet du bassin du Lac Tchad

Les Nations unies au chevet du bassin du Lac Tchad

Niger

Les ambassadeurs des 15 membres du conseil de sécurité ont échangé samedi avec le président nigérien à Niamey.

Au centre des discussions, l’appel à l’aide en faveur des pays du Lac Tchad victimes des exactions de Boko-Haram et en proie à une crise alimentaire. L’ONU veut attirer l’attention sur ce qu’elle appelle, la crise oubliée du bassin du Lac Tchad.

“La région du lac Tchad n’avait pas eu au cours de l’histoire récente l’attention qu’elle méritait et nous voulions, avec mes collègues et moi, réparer cette erreur qui était une injustice, en faisant venir pour la première fois le Conseil de sécurité dans son ensemble visiter la région et visiter notamment le Niger.” , a déclaré François Delattre, émissaire du conseil de sécurité des Nations unies.

''La région du lac Tchad n'avait pas eu au cours de l'histoire récente l'attention qu'elle méritait''

‘‘Nous allons encourager la communauté internationale menée par les Nations unies à mieux répondre à cette crise et troisièmement, nous essayons d’encourager les gouvernements de la région à renforcer les efforts pour mieux protéger le peuple. “, a déclaré Matthew Rycroft, un autre émissaire de l’ONU.

Dans la foulée, les émissaires de l’ONU ont annoncé entre autres l’organisation à Paris, dans quelques semaines d’une conférence sur le Tchad.

L’initiative se déroulera sous l‘égide de la banque mondiale et portera sur les besoins et les actions à initier en faveur de ce pays en matière de développement et d’urgence humanitaire. Une prime à l’implication de N’Djamena dans sa lutte contre le terrorisme sur le continent.

Le Tchad a notamment participé aux opérations de lutte contre les jihadistes au Mali et fait figure de fer de lance contre le groupe Boko-Haram au Cameroun, au Niger et au Nigeria. Cet engagement financé sur fonds propres n’est pas sans conséquence pour les caisses de l‘état. Le Tchad connaît en effet en ce moment une situation socio-économique exécrable à cause notamment de la chute des prix du pétrole entre autres.

Pour tenter de sauver les meubles, le gouvernement a mis en place des mesures d’austérité. Mais la pilule semble amère pour la population. Le pays fait face à la grogne sociale, le secteur de l‘éducation est perturbé par de longues grèves ces derniers temps.

Voir plus