Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud: Trois suspects jugés pour le meurtre d'une Britannique

Afrique du Sud: Trois suspects jugés pour le meurtre d'une Britannique

Afrique du Sud

Le procès de trois personnes jugées pour le meurtre d’une Britannique le 23 février s’est ouvert mardi au tribunal de Belfast en Afrique du Sud.

Les suspects, trois hommes âgés de 23 à 32 ans et dont l’identité n’a pas été dévoilée sont accusés d’avoir tué Sue Howarth (64 ans) et tenté d’assassiner son époux Robert Lynn (66ans) dans leur ferme près du village de pêcheurs de truites de Dullstroom dans l’est du pays. Robert Lynn l‘époux de Sue Howarth fait le récit de cette tragique agression.

Ils commencé à me brûler les pieds, mes deux jambes jusqu‘à environ ici et à ce niveau-là sur mon ventre. C’est à ce moment là qu’ils ont été à court d’essence. Puis ils ont mis des sacs plastiques sur ma tête et j’ai eu beaucoup de mal à respirer. Et bien sûr comme j’ai eu un pontage, j’avais besoin d’oxygène. J’ai réussi à déchirer un petit morceau de plastique, tout petit… Grâce auquel je pouvais à nouveau respirer et ça a calmé mon angoisse.

Johan Pieterse, le directeur de la compagnie de sécurité qui a trouvé le couple raconte que ces derniers étaient endormis au moment de l’agression.

_Les agresseurs ont fait irruption dans la maison par une fenêtre et ont exigé de l’argent ; il n’y avait pas d’argent dans la maison et ils ont utilisé une torche de soufflage sur eux. “, a-t-il déclaré au journal The Telegraph.

Sue Howarth a succombé à ses blessures, elle a été torturée et brûlée au visage

J’ai traversé la route et dans le fossé, il y avait Susan, elle était en pyjama. Elle avait les mains derrière le dos et un sac plastique enfoncé dans sa gorge.

Selon Afriforum groupe des droits civiques, Mme Howarth est la 15e personne à avoir été tué en février dans une attaque (à son domicile) dans le pays.

Une manifestation en marge du procès s’est tenue devant le tribunal ; plusieurs agriculteurs de la région ont dénoncé le manque d’action du gouvernement pour assurer leur sécurité. Les suspects ont été renvoyés en prison ; leur procès aura lieu le 10 mars.

Voir plus