Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Violences en Afrique du Sud : le ton monte entre Abuja et Pretoria

Violences en Afrique du Sud : le ton monte entre Abuja et Pretoria

Afrique du Sud

*Le gouvernement sud-africain mis à l’index par les autorités d’Abuja au sujet des violences xénophobes qui touchent majoritairement la communauté nigériane à Johannesburg. Le Nigeria accuse Pretoria de n’avoir rien fait pour protéger ses ressortissants, et avance le chiffre de 116 nigérians tués durant les violences. Un constat que rejette le ministre sud-africain de l’Intérieur.

« Je ne suis pas au courant des chiffres du gouvernement nigérian.Au moins 136 personnes ont été interpellées au cours des affrontements entre Sud-africains et étrangers. Nous ne l’avons pas fait, je ne pense pas que ce soit une discussion que nous voulons aborder. Je pense que cela va mal se terminer. Devons-nous compter le nombre de Sud-africains qui sont morts en Afrique du Sud des mains de ressortissants nigérians ? »

Le Nigeria accuse Pretoria de n’avoir rien fait pour protéger ses ressortissants, et avance le chiffre de 116 nigérians tués durant les violences. Dans ce contexte, des voix s‘élèvent parmi les immigrés pour rappeler les liens historiques et affectifs qui lient les Africains à l’Afrique du Sud.

Nous avons travaillé très dur pour que l'Afrique du Sud soit indépendante.

« Nous avons travaillé très dur pour que l’Afrique du Sud soit indépendante. Nous n’avons pas à être traités comme des chiens. Ils nous combattent. Nous sommes mariés à leurs sœurs et nos sœurs sont leurs épouses ».

« Nous voulons juste la paix et la stabilité dans ce pays. Nous sommes tous des Africains. Nous ne gardons aucune rancune ».

Malgré des appels à l’apaisement lancé par le président sud-africain Jacob Zuma, au Nigeria, des appels se sont multipliés ces derniers jours afin qu’Abuja sanctionne proportionnellement les entreprises sud-africaines présentent au Nigeria.

Voir plus