Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Au Soudan du Sud, des milliers de personnes touchées par la famine extrême (ONG)

Au Soudan du Sud, des milliers de personnes touchées par la famine extrême (ONG)

Sud-Soudan

Alors que l‘état d’urgence à été décrété par les autorités sud-soudanaises la semaine dernière, des milliers de personnes font de plus en plus face à une aggravation de la famine ; plus de 100.000, selon des organisations humanitaires.

Au Soudan du Sud, des milliers de personnes font face à une aggravation de la famine, alors que l‘état d’urgence à été déclaré dans plusieurs régions du pays. Environ 1 million risque par ailleurs la famine dans les prochains mois.

Sara David Dit et ses 10 enfants font partie des milliers de familles touchées par le phénomène et qui se cachent des maraudeurs armés dans les marécages et les berges du haut-Nil.

À la maison, nous n’avons pas assez de nourriture, nous sommes en guerre et nous avons beaucoup de problèmes à gérer à la maison. À présent, nous avons besoin de nourriture ; c’est alors que nous pourrons résoudre nos problèmes. A t-elle éclaré.

Les prix des refuges sont trop élevés : les familles ne peuvent y pratiquer la culture ou gagner de l’argent pour acheter de la nourriture. Elles se nourrissent des racines de nénuphar et occasionnellement, de poissons.

Un groupe de 20 000 personnes notamment des femmes sont sorties de leurs abris et se sont rassemblées dans le village des rebelles de Thonyor, pour répondre à l’appel des Nations unies en vue d’un recensement aux fins de distribution des rations alimentaires. Certaines des familles ont reçu des filets de pêche et des tiges d’humanitaires, qui leur permettront de vivre jusqu‘à l’arrivée des denrées alimentaires.

Nous avons pu observer que beaucoup de gens viennent des îles et déclarent n’avoir pas mangé à satiété. Ils ont vécu dans des rivières, entourés de nénuphars, racines, mauvaises herbes, Mangeaient une fois par jour. C’est vraiment des conditions difficiles et nous espérons que notre soutien humanitaire régulier et consistant leur sera d’une grande aide, a déclaré George Fominyen, coordonnateur du programme d’aide alimentaire.

C’est la première fois depuis six ans que le monde fait face à une pareille situation de crise, selon les Nations unies.

Quelque 5,5 millions de personnes, soit près de la moitié de la population, ne disposeront pas d’une source alimentaire fiable avant le mois de juillet.

Voir plus