Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

À l'ouverture du Fespaco, le président Kaboré appelle à un cinéma de "consolidation de notre culture africaine"

À l'ouverture du Fespaco, le président Kaboré appelle à un cinéma de "consolidation de notre culture africaine"

Burkina Faso

Les autorités du Burkina Faso comptent plus que jamais sur le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, FESPACO, pour être la vitrine du pays sur le plan international.

L‘édition 2017 de l‘événement s’est ouverte ce samedi avec ce clap de cinéma au stade municipal de la capitale burkinabè.

Quelque 164 films de tous formats sont en compétition pour cette 25e édition du Fespaco. Le gagnant succèdera au Marocain Hicham Ayouch. Mais au total c’est plus de 900 films que le public de Ouagadougou sera appelé à découvrir au cours des 7 prochains jours.

Il nous faut, nous aussi, dans le cinéma, traduire les valeurs positives qui font les fondements de la société africaine.

Interrogé sur l’orientation du cinéma en Afrique, le président Roch Marc Christian Kaboré a appelé les professionnels de l’industrie cinématographique et télévisuelle du continent à travailler pour faire vivre l’héritage culturel africain.

“Le cinéma doit être un vecteur de la consolidation de notre culture africaine. Cela doit-être entendu, et nous devons pas constamment nous laisser inféodé par la culture des autres. Il nous faut, nous aussi, dans le cinéma, traduire les valeurs positives qui font les fondements de la société africaine.”

La Côte d’Ivoire est l’invitée d’honneur de cette 25e édition du FESPACO. Aussi l’un de ses talents musicaux les plus célèbres, à l’international et parmi les plus engagés, Alpha Blondy a mis le feu au Stade municipal dès la fin de la cérémonie. Le chanteur s’en est notamment pris aux islamistes qui ont pris le Burkina Faso, mais aussi la Côte d’Ivoire pour cible en 2016

Voir plus