Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Enquête de l'ONU sur une vidéo montrant des tueries en RD Congo

Enquête de l'ONU sur une vidéo montrant des tueries en RD Congo

République démocratique du Congo

Les Nations unies veulent voir plus clair dans les nombreuses tueries perpétrées dans le Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo. Selon l’Afp, des sources au sein de la mission onusienne ont confirmé qu’une enquête est en cours sur les événements.

Cette décision de l’ONU intervient après la sortie d’une vidéo macabre dans laquelle on peut voir des hommes en tenues militaires tuer froidement un groupe de personnes dans la région du Kasaï. Environ une vingtaine de corps inertes sont dénombrés dans la vidéo, qui semble avoir été tournée avec un téléphone portable par un membre du peloton.

Largement relayée sur les réseaux sociaux, la vidéo a également été transmise à l’AFP par un spécialiste du Congo, selon qui elle aurait été tournée le 11 ou le 12 février, alors que des informations non confirmées faisaient état de 50 à 100 morts dans des affrontements entre l’armée congolaise et la rébellion Kamwina Nsapu dans le sud de la province du Kasaï central.

Ce sont des montages ridicules. Quelle est cette armée qui accepte de filmer comment elle tue ? (...) c'est digne d'un montage de film de Rambo.

Démenti de Kinshasa

Ce samedi, le gouvernement kinois a vivement démenti les allégations selon lesquelles l’armée congolaise est responsable des tueries perpétrées dans cette vidéo toujours pas authentifiée.

“Ce sont des montages ridicules. Quelle est cette armée qui accepte de filmer comment elle tue ?”, a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende.

“C’est l’œuvre de personnes au bout du rouleau. C’est trop grossier et ridicule”, a ajouté M. Mende, “c’est digne d’un montage de film de Rambo”.

Établie sur une superficie 2 345 409 km2, la République démocratique du Congo a encore du mal à maîtriser les nombreux groupes rebelles qui pullulent dans certaines régions, dont le Kasaï-oriental et le Kasaï-occidental où la rébellion a déjà fait au moins 200 morts.

Le 11 février, les Nations unies se disaient inquiète des violences perpétrées dans cette région, mais également de “l’usage disproportionné de la force par les Forces armées de la RDC (FARDC)”.

Voir plus