Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Un Nigérian dit avoir trouvé un médicament contre le Sida, les autorités le rejettent

Un Nigérian dit avoir trouvé un médicament contre le Sida, les autorités le rejettent

Nigéria

L’affaire a été au coeur d’une session du Sénat ce jeudi. Mao Ohuabunwa, président du Comité sénatorial sur les soins primaires, les maladies transmissibles et non transmissibles a demandé aux autorités de reconnaître un médicament contre le Sida réalisé par le chercheur Maduike Ezeibe.

Maduike Ezeibe, chercheur en médecine vétérinaire à l’université de l’agriculture de Michael Okpara, dans l‘État d’Abia, affirme avoir trouvé un remède pour guérir le VIH/Sida. Il aurait réalisé un test à succès sur dix patients souffrant de la maladie.

Seul problème, l’Institut de recherche médicale estime que l‘éthique n’a été respectée ni dans l‘élaboration du médicament, ni pour les tests sur les patients.

Par éthique, l’organe fait entre autres référence au manque de témoins – base de tout essai clinique – lors des tests, ou encore au quota de patients recensés. Il craint à présent que des patients atteints du VIH/Sida se fient à ce médicament au dépend de leurs rétroviraux, vitaux à leur survie.

Personne n'est autorisée à mener des expériences ou des recherches sur des êtres humains sans une approbation éthique.

Dès lors, le ministre nigérian de la Santé Isaac Adewole et l’Agence nationale pour le contrôle du Sida ont appelé à la prudence en attendant de vérifier la crédibilité du médicament après quelques examens.

“Personne n’est autorisée à mener des expériences ou des recherches sur des êtres humains sans une approbation éthique”, déclarait mercredi le ministre de la Santé.

Le Sénat nigérian, lui, apporte son soutien au professeur Ezeibe et à son remède. Réunis en session ce jeudi, les sénateurs du comité sur les soins de santé primaires, les maladies transmissibles et non transmissibles ont insisté pour que ces examens se fassent au plus vite afin de donner sa chance au médicament.

Ce cas de découverte de médicament contre le Sida n’est pas nouveau au Nigeria. En janvier 2013, un autre professeur d’université annonçait avoir trouvé un remède à base de plantes contre la maladie, ‘‘Deconcotion X (DX)”. Plus tôt, vers la fin des années 90, un autre praticien avait lui aussi annoncé la découverte d’un vaccin préventif et curatif contre le VIH/SIDA. Refusant de le soumettre à des tests sous le prétexte du “secret industriel”, son vaccin n’a jamais été reconnu.

Le Nigeria est le deuxième pays au monde le plus touché par l‘épidémie de VIH, avec 3,4 millions de personnes vivant avec le VIH dans le pays en 2014.

Voir plus