Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Plus de 400 migrants morts lors de la traversée vers l'Europe depuis le début de l'année (OIM)

Plus de 400 migrants morts lors de la traversée vers l'Europe depuis le début de l'année (OIM)

Crise Migrant

Plus de 400 morts enregistrés en méditerranée depuis janvier 2017, selon le dernier rapport de l’Organisation internationale pour les migrations, OIM.

Les routes maritimes (méditerranée), et terrestres (Afrique du Nord, et Mexique- états-unis) ont été déclarées dangereuses par l’Organisations au vu des chiffres enregistrés ces dernières années.

Cela fait 40 jours depuis le début de l’année, et nous avons enregistré plus de 400, presque 420 migrants morts dans le monde entier. Soit un taux d’environ 10 personnes par jour. Explique Joel Millman, porte-parole de l’OIM.

Un nombre qui risque de doubler, voire tripler durant l‘été, selon le porte-parole de l’organisation qui craint un nouveau record de décès, d’autant plus que l’OIM ne dispose pour l’instant que de chiffres partiels.

C’est le moment de l’année où les données tendent à être moins complètes, donc nous craignons que nous n’ayons, par exemple en Amérique latine, un chiffre environ deux fois plus élevé que les décès actuels. Ce moment de l’année est mal choisi. À ce stade, nous n’avons toujours pas de chiffres de l’Afrique subsaharienne ou de la Corne de l’Afrique qui sont des endroits extrêmement mortels au fil des ans. Ajoute le porte-parole de l’organisation.

Un record de 7 495 de réfugiés et de migrants morts a été enregistré dans le monde en 2016 ; près d’un tiers de plus qu’en 2015. La majorité périssant en Méditerranée (5 082) par noyade, hypothermie ou déshydratation avancée.

Contrairement à l’an passé, les garde-côtes recensent de moins en moins de réfugiés traversant la méditerranée pour rejoindre l’Europe (La route entre la Turquie et la Grèce ayant été fermée. Ce qui rend le trafic plus intense entre l’Afrique du Nord et l’Italie).

Les chiffres les plus élevés proviennent de l’Afrique de l’Est, particulièrement de l‘Érythrée et l‘Éthiopie.