Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan du Sud : Festus Mogae condamne la reprise des violences

Soudan du Sud : Festus Mogae condamne la reprise des violences

Sud-Soudan

L’ancien président du Botswana qui dirige par la Commission conjointe de suivi et d‘évaluation des accords de paix, mercredi à Juba, a relevé une recrudescence des combats dans certaines parties du pays, violences qui ont fait plus de 50 000 déplacés depuis le début de l’année.

“Je suis consterné par le conflit qui se poursuit à Equatoria et par des violences épouvantables à Wau et dans le Haut Nil au cours des deux dernières semaines. Les récents combats autour de Malakal et Renk constituent une violation flagrante du cessez-le-feu, “ s’est indigné Festus Mogae.

Il a en outre appelé au déploiement urgent d’une force régionale de protection de 4 000 personnes, approuvée par le Conseil de sécurité de l’ONU. L’accord de paix signé en août 2015, les pressions internationales, la menace de sanctions, et même le dialogue promis par Salva Kiir n’ont toujours pas mis fin aux combats entre les partisans de l’actuel président et ceux de l’ancien vice-président Riek Machar.

“Nous exhortons le Gouvernement de transition, l’IGAD et la communauté internationale, à accepter l’initiative de dialogue national du Président Salva Kiir qui vise à atteindre les partis éloignés et leurs partisans. Pour que le dialogue ait un vrai sens et qu’il ait de l’effet, il ne faudra pas inclure seulement ceux qui sont déjà d’accord avec le gouvernement, mais tenir compte de tous les points de vue et préoccupations, “ a ajouté Festu Mogae.

Selon l’ONU, le conflit au Soudan du Sud, a déjà fait près de 3 millions de déplacés. La guerre avait été amorcée par des combats le 15 décembre 2013 entre des unités rivales de l’armée, minée par des antagonismes politico-ethniques alimentés par la rivalité à la tête du régime entre Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar..

Voir plus