Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN 2017 : le gardien camerounais Fabrice Ondoa dédie sa victoire à Eto'o

CAN 2017 : le gardien camerounais Fabrice Ondoa dédie sa victoire à Eto'o

Cameroun

Il n‘était pas de l‘équipe des Lions Indomptables du Cameroun, vainqueurs de la CAN 2017, mais son ombre a plané sur le groupe. La victoire des Camerounais à cette CAN porte un petit peu la marque de l’ancien capitaine de l‘équipe, Samuel Eto’o.

Depuis ce dimanche, les Lions Indomptables du Cameroun sont les champions d’Afrique de football. Un parcours victorieux sur lequel peu de personnes auraient misé. Parmi les chevilles ouvrières de cette valeureuse équipe, un homme : Fabrice Ondoa.

A peine 21 ans, le portier camerounais a été de ceux qui ont porté l‘équipe vers le haut. On se souvient sans doute de son magistral arrêt dans la séance des tirs au but lors des quarts de finale contre le Sénégal.

La coupe désormais en main, Fabrice Ondoa rend hommage à Samuel Eto’o grâce à qui il a pu se former à travers son centre de formation Fundesport. Dans un entretien à EFE, l’agence de presse espagnole, le joueur a dit toute la reconnaissance qu’il porte à son devancier.

“Je lui ai parlé (à Samuel Eto’o, Ndlr) dans le vestiaire. J‘étais presque en larmes. Je lui dédie ce trophée et j’aimerais lui dire que je le remercie pour tout ce qu’il a fait pour moi”, a-t-il déclaré.

Samuel Eto’o Fils, meilleur buteur de l’histoire de la CAN, s’est rendu dimanche à Libreville pour assister à la finale qui opposait le Cameroun à l‘Égypte. L’ancien capitaine des Lions entendait ainsi apporter son soutien à ses cadets, mais également, apprécier de plus près les exploits de ses “enfants”.

Car, en dehors de Fabrice Ondoa classé parmis les meilleurs joueurs de la Can 2017, figure également Christian Bassogog, lui aussi passé par la Fondation Samuel Eto’o. Par deux fois nommé “Homme du match” lors de la compétition, Christian Bassogog a terminé meilleur joueur du tournoi. Des performances qui ne sont pas faites pour déplaire à leur glorieux aîné, Samuel Eto’o.

Voir plus