Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Après quatre reports, la Somalie enfin prête pour la présidentielle

Après quatre reports, la Somalie enfin prête pour la présidentielle

Somalie

Ce mercredi, les Somaliens seront aux urnes pour un scrutin indirect devant désigner le nouveau président de la République. Après quatre reports, le président de la Commission électorale assure que tout est fin prêt pour des élections “libres et équitables”.

Quelque 23 candidats à l’assaut du fauteuil présidentiel en Somalie. Ce mercredi 8 février, c’est aux 275 députés et 72 sénateurs du nouveau Parlement que reviendra la charge de désigner le nouveau président somalien dans un scrutin indirect.

Abdirahman Duale Beyle, président de la Commission électorale a affirmé que toutes les dispositions ont été prises pour la tenue effective de ce scrutin. L’une des innovation sera notamment l’impression des bulletins de vote à l’intérieur de la salle de vote, afin d‘éviter tout bourrage d’urne.

>>> LIRE AUSSI : Somalie : l‘élection présidentielle à nouveau reportée

En effet, les élections en Somalie ont de nombreuses fois été entachées d’accusations de corruption et de trucage. Une réputation à laquelle veut faillir M. Beyle qui s’est engagé à ce que cette présidentielle soit “libre et équitable”. “Tout le monde est déterminé à ce que ce processus soit mené conformément aux règles et règlements internationaux, il sera crédible, transparent”.

Tout le monde est déterminé à ce que ce processus soit mené conformément aux règles et règlements internationaux, il sera crédible, transparent.

Initialement prévue en août 2016, la présidentielle somalienne a mainte fois été reportée avant d‘être fixée à ce 8 février. Cette date intervient après la prestation de serment des nouveaux parlementaires fin décembre.

>>> LIRE AUSSI : Somalie : les priorités du président sortant pour la présidentielle

Conscient des doutes qui pourraient naître des précédents reports, le président de la Commission électorale se veut rassurant. “Je n’ai aucune raison de douter qu’en fin de journée du 8 février, nous aurons un président” et il “sera immédiatement installé après l’annonce des résultats définitifs”, a assuré M. Beyle.

En dépit des promesses de son exécutif, la Somalie n’est toujours pas revenue au scrutin universel direct. Le projet a été abandonné en 2015 en raison de luttes intestines et de tergiversations politiques combinées à une insécurité chronique due principalement aux islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui contrôlent de larges zones rurales et frappent régulièrement Mogadiscio.

Les autorités ont toutefois planifié le suffrage universel pour la prochaine élection en 2020.

Voir plus