Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sahara occidental : "toutes les options restent ouvertes" (chef du Polisario)

Sahara occidental : "toutes les options restent ouvertes" (chef du Polisario)

Indépendance

‘‘Toutes les options restent ouvertes” au Sahara occidental après l’adhésion du Maroc à l’Union africaine (UA), a déclaré le chef du mouvement indépendantiste sahraoui Polisario, qui espère une relance des négociations.

_Nous penchons toujours pour la ‘‘voie pacifique” pour résoudre le conflit, l’un des plus vieux du continent africain, a affirmé Brahim Ghali dans un entretien accordé dans un camp de réfugiés sahraoui à Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie.

Le chef du mouvement indépendantiste sahraoui, le front Polisario après l’adhésion du Maroc à l’Union africaine.

Nous sommes un peuple pacifique qui a patienté durant 26 ans pour une résolution pacifique du conflit. Nous avons collaboré de bonne foi avec l’Organisation des Nations unies pour l’aider à parachever son mandat dans les territoires. A déclaré Brahim Ghali, secrétaire général du Front Polisario.

En même temp, nous nous préparons à toutes les options. Mais on préfère toujours et on a toujours tendance à opter pour une solution pacifique

Pour lui, l’entrée du Maroc dans l’Union africaine, après 33 ans d’absence pourrait ouvrir la voie aux négociations; les deux parties étant membres de l’organisation panafricaine.

Mais le secrétaire général du Front Polisario n’exclut pas la possibilité d’une éventuelle reprise de la lutte armée.

En même temp, nous nous préparons à toutes les options. Mais on préfère toujours et on a toujours tendance à opter pour une solution pacifique. A-t-il ajouté.

Brahim Ghali critique en particulier la France, qui est “malheureusement responsable du prolongement des souffrances du peuple sahraoui”. Car, selon lui, “la France a entravé la mise en place du processus onusien, menaçant d’utiliser son droit de veto contre toute résolution du Conseil de sécurité condamnant les violations marocaines systématiques des droits de l’Homme de la population sahraouie”.

La France a fait perdurer les souffrances du peuple sahraoui pendant plus de 26 ans. Nous attendions une autre attitude de la France et continuons à espérer qu’elle se réconcilie avec les principes de l‘Était français. A conclu le secrétaire général du Front Polisario.

Une mission de l’ONU, la Minurso, est déployée au Sahara occidental depuis 1991 pour surveiller le cessez-le-feu et organiser le référendum d’autodétermination qui tranchera sur le statut de ce territoire.

Le dit référendum prévu par l’ONU a été constamment repoussé depuis 1992 en raison de désaccords continus sur la composition du corps électoral. Le Polisario revendique l’indépendance alors que Rabat propose une autonomie sous sa souveraineté.