Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Quatre soldats maliens tués dans le nord du pays

Quatre soldats maliens tués dans le nord du pays

Mali

Au Mali, quatre soldats ont été tués ce samedi dans une attaque à Ménaka, dans la région de Gao, dans le nord du pays.

Encore de nouvelles pertes pour l’armée malienne. Quatre soldats ont trouvé la mort ce samedi dans une attaque à Ménaka dans le nord du pays. Elle a été menée tôt le matin, vers 5h, par des hommes armés contre un poste de sécurité militaire, a précisé un officier de l’armée malienne qui fait également état de pertes du côté des assaillants très « lourdement armés ». « Ce matin vers 5h00, un poste de sécurité de l’armée a été attaqué à Ménaka (nord) par des hommes armés. Quatre de nos militaires ont été tués, l’ennemi a subi des pertes aussi », a déclaré à l’AFP, un haut gradé de l’armée malienne contacté dans le nord du Mali.

Les assaillants se sont ensuite repliés dans le nord de la ville après l’attaque, « poursuivis par l’armée malienne », ajoute la même source. Une information confirmée par un élu local, qui indique que « des mouvements suspects » d’hommes armés avaient été signalés dans la périphérie de Ménaka, la veille de l’attaque. Il pense que les assaillants ont bénéficié de complicités de gens de la localité. « Je crois que les assaillants ont eu des complicités. L’attaque a fait quatre morts dans le camp des militaires maliens. Des témoins ont vu aussi au moins deux des assaillants couchés à terre. Mais on ne sait pas s’ils ont été blessés ou tués », a, en effet, déclaré l‘élu.

Je crois que les assaillants ont eu des complicités. L'attaque a fait quatre morts dans le camp des militaires maliens. Des témoins ont vu aussi au moins deux des assaillants couchés à terre. Mais on ne sait pas s'ils ont été blessés ou tués.

La ville de Ménaka est située dans la région de Gao en proie à des attaques terroristes depuis le début de la crise malienne en 2012. La dernière en date remonte au 18 janvier 2017 contre des combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali. Revendiquée par le groupe de Mokhtar Belmokhtar, rallié à Al-Qaïda au Maghreb, elle avait fait 77 morts.

Voir plus