Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tshisekedi : Un combattant est tombé

Tshisekedi : Un combattant est tombé

République démocratique du Congo

Toute sa vie aura été un combat. Etienne Tshisekedi l’opposant historique de la république démocratique du Congo est mort ce mercredi à bruxelles à l‘âge de 84 ans à bruxelles où il était hospitalisé. Endurant, Étienne Tshisekedi a tenu tête à tous les pouvoirs, de Mobutu à Kabila. Portrait

Etienne Tshisekedi est né le 14 décembre 1932 à Kananga (anciennement Luluabourg), chef-lieu de la province du Kasaï occidental, dans le centre de la République démocratique du Congo. Il se targue d’être le premier docteur en droit du pays, un diplôme obtenu à Kinshasa en 1961, au lendemain de l’indépendance. Juriste de formation, il entame une carrière politique, occupant plusieurs postes de ministre dans les années 1960 et 70, sous Mobutu.

Au début des années 1980, il prend ses distances avec le maréchal, dont il dénonce les dérives autoritaires. Il crée alors son propre parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Il ne se départira plus de son habit d’éternel opposant. Son intransigeance lui a valu d’être emprisonné, mais cela n’a pas entamé ses convictions. Ses détracteurs lui reprochent une trop grande rigidité.
En 2006, il boycotte la présidentielle, estimant que la transparence n’est pas garantie. Cinq ans plus tard, il choisit en revanche de participer, même s’il dénonce une nouvelle fois les conditions dans lesquelles le scrutin est organisé. Il se considère comme “le président légitime”. Il le dit avant même l’élection et le répète après la proclamation des résultats qui le place derrière son rival Joseph Kabila.

Très populaire en RDC, c’est en triomphe qu’il est acceuilli à kinshasa en juin 2016 après près de deux ans en convalescence dans la capitale belge. Son départ pourrait compliquer les négociations destinées à permettre une sortie pacifique à la crise politique provoquée par le maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà du terme de son mandat, arrivé à terme depuis le 20 décembre 2016.

Voir plus