Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les Somaliens et les Soudanais parmi les citoyens visés par un projet de décret anti-musulmans de Donald Trump

Les Somaliens et les Soudanais parmi les citoyens visés par un projet de décret anti-musulmans de Donald Trump

Etats-Unis

Après le décret autorisant la construction du mur à la frontière avec le Mexique, le président américain devrait continuer son offensive contre l’immigration et s’attaquer à l’entrée sur le sol américain des ressortissants de certains pays musulmans ainsi qu‘à l’admission de réfugiés de pays en guerre.

Le quotidien américain Washington Post a publié mercredi ce projet de décret présidentiel intitulé “Protéger la nation d’attaques terroristes par des étrangers”. Sept pays à majorité musulmane sont concernés : l’Irak, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. En dehors de l’Iran et dans une moindre mesure du Soudan, ces pays sont tous en proie à l’instabilité politique et au terrorisme. La Somalie par exemple, dont les élections présidentielles ont été repoussées plusieurs fois et sont toujours attendues, est régulièrement le théâtre d’attentats meurtriers des islamistes Shebab.

C’est justement la menace terroriste que Donald Trump invoque pour justifier cette mesure. Car selon ses propos le monde devenu un « foutoir complet ».

Ce n'est pas une interdiction contre les musulmans mais cela concerne des pays qui ont beaucoup de terrorisme

Le projet est jugé incompréhensible par de nombreux américains, d’autant plus qu’aucun ressortissant des pays visés n’a commis d’attaque terroriste sur le sol américain ces dernières années. Lors de l’attentat dans le Minnesota en 2016 qui avait fait 10 blessés, le coupable identifié était un jeune américain d’origine somalienne.

Les ressortissants somaliens et soudanais sont parmi les plus nombreux à demander l’asile politique aux Etats-Unis. Mercredi 25 janvier, 90 immigrés somaliens ont été expulsés vers la Somalie dans un vol charter selon le média Voice of America. D’après Ahmed Isse Awad, l’ambassadeur somalien aux Etats-Unis, ces personnes qui étaient détenues dans des prisons américaines avaient elles-mêmes demandé à être reconduites dans leur pays.

Avec ce décret Donald Trump compte réduire de moitié le nombre de réfugiés accueillis aux Etats-Unis, passant ce nombre de 100 000 à 50 000.

Voir plus