Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Jammeh bénéficie bien de l'asile politique en Guinée Équatoriale (Malabo)

Jammeh bénéficie bien de l'asile politique en Guinée Équatoriale (Malabo)

Guinée équatoriale

L’ex-président de la Gambie, Yahya Jammeh, a bien été accueilli en Guinée équatoriale après son départ samedi soir de Banjul pour l’exil sous la pression internationale, a confirmé pour la première fois Malabo mardi.

La Guinée Équatoriale a confirmé mardi par la voix de son porte-parole Eugenio Nze Obiang avoir accueilli en tant qu’exilé politique l’ancien leader gambien Yahya Jammeh.

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo “a informé le Conseil des ministres de la décision de l‘État d’accueillir en tant qu’exilé politique l’ex-chef d‘État de la République de Gambie Yahya Jammeh. Le président Obiang a convaincu son ex-homologue d‘éviter “toute situation de confrontation armée”, a-t-il déclaré à la presse.

Après une étape de quelques heures à Conakry, il s‘était envolé pour la Guinée équatoriale, selon le commandant de la mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Micega). Malabo cependant n’avait pas confirmé jusqu‘à présent sa présence dans ce petit pays pétrolier. Malgré l’absence de confirmation, l’opposition équato-guinéenne avait dénoncé dès dimanche l’accueil de l’ex “dictateur gambien”.

Après avoir refusé de reconnaître sa défaite à la présidentielle face à Adama Barrow, M. Jammeh a finalement quitté Banjul samedi soir après la médiation de la CEDEAO et face à la menace d’une intervention militaire. Il aura passé 22 ans à la tête de son pays.

Il fait face à des accusations de détournement de deniers publics. Les groupes de défense des droits humains ont demandé à plusieurs reprises que l’ex-chef d‘état soit tenu responsable de toute sorte d’abus, y compris la torture et la détention arbitraire d’opposants.

La Gambie prépare l’arrivée de son président Adama Barrow jeudi en début d’après-midi de sources officielles. Quelque 76 000 personnes ont fui le pays en direction du Sénégal voisin par crainte de troubles, mais les Nations unies affirment qu’environ 8 000 sont de retour ; des centaines d’autres sont attendues.

Voir plus