Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gambie : dernier ultimatum de la Cédéao à Jammeh

Gambie : dernier ultimatum de la Cédéao à Jammeh

Gambie

Vendredi 12h GMT : c’est le dernier délai qu’accorde la Cédéao à l’ancien président gambien Yahya Jammeh pour céder le pouvoir à son successeur Adama Barrow investi jeudi à l’ambassade gambienne du Sénégal.

La Cédéao dont les troupes sont déjà sur le territoire gambien entend ainsi laisser une chance à l’ultime médiation menée par le président guinéen Alpha Condé qui aura auparavant rencontré son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, initiateur de la précédente mission auprès de Yahya Jammeh mercredi soir.

L’opération militaire de la Cédéao baptisée “Restaurer la démocratie” a de fait été suspendue en attendant l’issue de la médiation. Mais, Marcel Alain de Souza, le président de la commision de la Cédéao se veut clair : “Si à midi il n’accepte pas de quitter la Gambie sous la bannière du Pr Condé, alors les troupes vont passer à l’intervention militaire proprement dite”, a-t-il prévenu.

Jeudi, juste après l’investiture du président Adama Barrow, la Cédéao obtenait en effet mandat de l’ONU de procéder à une opération militaire en Gambie, après le vote d’une résolution.

Selon le responsable de la Cédéao, ce sont 7000 hommes qui ont été mobilisés par les cinq pays engagés (Sénégal, Nigeria, Ghana, Togo, Mali) et qui sont prêts à passer à l’action en cas d‘échec de la médiation.

De son côté, l’armée gambienne a dores et déjà affirmé qu’elle ne se battrait pas pour Jammeh. Premier signe de ce désengagement, les troupes africaines, entrées par plusieurs points du territoire gambien, ont avancé sans rencontrer de résistance de la part de l’armée ou de la police. Mieux, le chef d‘état-major de l’armée – qui avait prêté allégeance à Yahya Jammeh – a célébré ce jeudi l’investiture du nouveau président Adama Barrow.

Voir plus