Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La crise politico-militaire au Mozambique frappe durement le Zimbabwe

La crise politico-militaire au Mozambique frappe durement le Zimbabwe

CRISE MOZAMBICAINE

L’agitation politique en cours au Mozambique s’est étendue au Zimbabwe voisin. Des milliers de Zimbabwéens vivant le long de la frontière ont fui leurs foyers. D’autres ont été tués et leur bétail volé.

Africanews est descendu à la frontière entre le Zimbabwe et le Mozambique. Plusieurs personnes y vivent dans des abris de fortune après que leurs maisons ont été détruites par les combattants mozambicains du front de libération FRELIMO (dirigé par le gouvernement) et de la Résistance nationale le RENAMO (principal parti de l’opposition), les deux principaux partis politiques.

Les forces armées du Zimbabwe ont ordonné aux habitants de la frontière de se déplacer plus à l’intérieur de leur pays afin de créer une zone tampon pour contrer les combattants en provenance du Mozambique.

‘’_La plupart des Zimbabwéens qui séjournent le long de la frontière fuient leurs maisons et vivent maintenant dans des conditions déplorables, dans des cabanes, sans eau, sans nourriture ou sans toilettes. Je peux prévoir un foyer de maladies graves si la situation n’est pas résolue en urgence. _” Raconte Tasara Zamchiya, chef de village.

Parallèlement, des milliers de citoyens du Mozambique traversent tous les jours la frontière pour trouver refuge au Zimbabwe.

La guerre Civile a de nouveau éclaté en 2013 ; le leader du RENAMO, Alfonso Dhlakama, exigeait le contrôle total de six provinces dans lesquelles il déclarait avoir remporté la majorité lors des élections. Son parti n’avait pas hésité à reprendre contre son ennemi de quarante ans : le principal parti d’opposition dénonçait alors la non-réintégration de ses forces dans l’armée régulière et la police, et réclamait une nouvelle loi électorale.